AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar


Vice-Directeur d'Impel Down
Co-Fondateur
Rastafari


Messages : 79
Date d'inscription : 28/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
445/2000  (445/2000)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   Lun 18 Juil - 17:16

Logue Town ... La ville où tout débute et tout commence ... La ville du début et de la fin, la naissance et la mort, l'Alpha et l'Oméga. Ces terres ont connues le sang de par le passé et continuent encore aujourd'hui de déborder d'hémoglobine. Plaque tournante d'East Blue, cette métropole est la destination de toutes les personnes avides de combat, de gloire ou encore d'aventure. L'obligation de passer en ces lieux les avaient rendus infréquentables au possible. En effet, les rues étroites et bondées grouillaient de vermines de toutes sortes. Du pirate de base, faisant escale avant de se lancer vers la bien nommée Route de tous les périls (Grand Line pour les puristes) à la recherche d'aventure et d'exaltation ou encore le révolutionnaire arpentant les rues à la recherche de membres de l'ancien gouvernement afin de leur faire connaître la souffrance absolue et la haine qu'il cultive à leur égard, en passant par le chasseur de prime venu se faire de l'argent facile en exterminant les centaines de criminels présents sur place, se pensant en sécurité. Satoru lui, ne faisait parti d'aucune de ces factions citées, et leurs buts respectifs n'entraient pas non plus en compte pour lui. La seule raison de sa présence sur place était son désir de mort. Il le savait très bien, Logue Town grouillait de personnel de toutes les factions les plus importantes, il y avait de tout ici ... Et le plus beau dans tout ça, était qu'il les considérait tous comme ses ennemis. Son but du jour était simple : la purge. Il était venu purger la ville de tous ceux qu'il jugeait trop faibles pour vivre, purifiant ainsi le monde à sa manière, débutant sa croisade ...

Il était aujourd'hui vêtu de son kimono fétiche, symbole même de son côté "rebelle", refusant par tous les moyens de porter l'uniforme d'Impel Down qu'il trouvait disgracieux au possible. Sa tenue actuelle était beaucoup plus décontractée, elle lui allait d'avantage que ce morne costume trois pièces que portaient tous ses collègues. Il errait dans les rues sinueuses de la ville, à la recherche de cibles potentielles. Il semblait seul à arpenter les ruelles sombres de la ville, mais ce n'était en aucun cas la vérité. Un homme aussi gradé aurait-il prit la peine de faire le déplacement seul ? Bien sûr que non. S'il est là, c'est uniquement pour donner les ordres, ou pour s'occuper de cibles problématiques. Ses sous-fifres s'occuperaient très bien du menu fretin. Une dizaine de simples soldats le suivaient avec une dizaine de mètres d'écart, tous bien entendu banalisés en civil. Trois autres Bulgories (Blue Gorillas encore pour les puristes) suivaient le convoi mais ce par les airs. De tels monstres ne pourraient en aucun cas passer inaperçu, voilà pourquoi ils s'efforçaient de passer discrètement sur les toits de la ville, toujours à l’affût du moindre ordre de leur maître. Ce dernier commençait tout doucement à s'ennuyer d'ailleurs, aucune cible potentielle ne se livrait à lui, même dans les bas fonds de la ville. Il se devait donc à présent de se diriger vers la place principale, il y trouverait sûrement quelques âmes à qui donner le salut.

Le petit convoi arriva enfin à la place, celle à qui toute la ville doit sa gloire et sa prospérité actuelle : l'endroit où l'ex Seigneur des pirates fut décapité. C'est à cet endroit que les vermines de tous horizons se réunissaient pour prendre exemple sur leur maître spirituel à tous. Ainsi, de ses yeux couleur flamme, Satoru observait la foule, tentant d'en repérer quelques uns qui retiendraient son attention. Tout se basait sur le regard, si quelques groupes de personnes observaient l'échafaud d'un air trop rêveur, ils étaient des pirates, ou des potentiels pirates : donc des criminels. Jugement dur et strict, mais on ne peut plus logique. Ce fut donc radicalement que notre héros repéra quelques futures cibles à abattre. Leur appartenance au camp de la piraterie était certain, qui porterait un chapeau noir ornant une tête de mort de nos jours à part de parfaits idiots ? De plus, leurs yeux étaient rivées sur l'échafaud, aux trois qui semblaient former l'équipage. Un tel cliché ... Eux ne survivraient pas longtemps sur Grand Line, si toutefois ils y arriveraient ... Autant briser leurs rêves et anéantir leurs illusions de suite. Ce que s'apprêtait à faire notre héros pouvait même s'apparenter à un service qu'il leur rendrait. Il allait même réaliser leur rêve et les amener sur Grand Line prématurément ! Bon, il est vrai qu'ils ne s'imaginaient certainement pas traverser cet océan derrière les barreaux tout en subissant les pires tortures possibles mais que voulez vous, il faut savoir faire des concessions. Satoru les fixa, puis d'un léger mouvement de la main, tout en trifouillant un code incompréhensible à l'aide de ses doigts, il ordonna à ses soldats de les arrêter et de les mener de suite au navire. Bien sûr, ils allaient suivre le protocole habituel. Sur les trois cibles, seules deux s'en sortiraient, l'un se ferait abattre sans aucune autre forme de jugement dans les secondes qui suivront. Cela était l'une des nouvelles règles d'Impel Down instaurée par le Vice-Directeur lui même. Sur les malfrats capturés, au moins 25% se devaient d'être tués. Ceci pour plusieurs raisons assez sombres et incompréhensibles par l'éthique. Disons que pour les deux autres survivants, c'était le début de leur chute en enfer ... C'est ainsi que celui semblant être le capitaine de par son chapeau assez excentrique fut abattu d'une balle dans le torse. Les deux autres encore sous le choc furent rapidement maîtrisés et se dirigeaient vers la fin de leur vie. Alors que toute la foule en panique courait dans tous les sens, Satoru se tenait droit comme I, fier de lui. Il venait de purifier le monde de trois déchets, sa croisade devenait bénéfique au fur et à mesure des jours. Qui sait ce que ces pirates auraient pu devenir par la suite. Des Supernovas ? Des Empereurs ? Des pirates sanguinaires terrorisant la population ? Qui sait, de toutes manières à présent, ils n'étaient plus rien. Que de simples souvenirs qui viendront à s'effacer par le temps, comme s'ils n'avaient jamais existé. Détruire le mal par la racine, voilà ce que s'empressait de faire Satoru et ne nous leurrons pas, il le faisait terriblement bien ...

Dans toute cette agitation, il sortit sa pipe et l'alluma doucement. Une fumée agréable pénétra sa gorge, curieux mélange de diverses herbes plus ou moins légales ayant perdu la vie en donnant ce qu'elles avaient de meilleures à travers les flammes les consumant. Tout en appréciant le spectacle dont il était l'auteur, il continuait d'avancer à petits pas, toujours à la recherche de cibles potentielles. Il aurait peut être la chance de tomber sur un gros bonnet qui sait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Traqueur


Messages : 50
Date d'inscription : 16/06/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   Lun 18 Juil - 18:03

Cela faisait quelques jours à présent que j’étais arrivé à Loguetown, et pour la première fois de ma carrière, j’devais bien m’avouer que la pêche était plutôt mauvaise. Je commençais à me faire à l’idée que j’allais devoir traverser Red Line à bord de ma coquille de noix, sans bien sûr la moindre assurance de survie, mais les cibles étaient pour le moment …pathétiques. Sur ses trois derniers jours, si un primé s’était promené dans les rues de Logue Town, il n’était point apparut sur la place pour observer l’échafaud. J’étais à proximité, planqué dans un bâtiment en hauteur pour pouvoir analyser la foule d’une œillade à tout moment. Certes, je voyais des pirates en devenir, peut-être de futures hautes primes, mais rien encore qui valait la peine que je me déplace.

Avec le temps, j’savais que j’commençais à me faire feignant, mais bon, je préférais tout de même biberonner ma flasque de Whisky en fumant ma clope en toute tranquillité plutôt que de quitter ce petit cocon de bonheur pour aller latter la tronche d’un être faible. N’empêche que j’trouvais le spectacle assez comique de voir se succéder les rêveurs, le regard plein d’étoile et la bave au coin de la bouche, face à l’échafaud qui avait clôturer la vie fort bien remplie d’un être qui aurait pu être une cible de choix : le Seigneur des Pirates.

Mais bon, c’était peut-être un trop gros morceau pour moi en l’état des choses, bien que ma puissance était considérable, je ne me sentais pas encore de taille à affronter les équipages de Grand Line, j’allais sans doute attendre que le reste de ma génération fasse sa montée pour faire la mienne à mon tour. Comme ça, dans le pire des cas, je ne risquais pas de mourir de faim. Je me permettais de fermer les yeux quelques instants, histoire de piquer un petit roupillon, mais à peine une heure plus tard, je fus réveillé par une détonation ressemblant à s’y méprendre à un coup de feu.

Mon intérêt fut rapidement éveillé, en effet, mes yeux s’affolaient, me forçant à fixer mon regard sur un être en kimono et fumant une longue pipe, je voyais sa prime commencer à s’évaluer devant mes yeux pour atteindre le chiffre de vingt-cinq millions de berries. Il s’agissait sans doute de la prime la plus haute que j’avais pu observer ses dernières semaines, étant donné que les précédentes grosses primes s’étaient envolées vers la Route de tous les périls depuis un petit moment à présent. Mon sourire se fit grand, mais j’étais tout de même assez ronchon, ses guignols, appartenant à Impel Down venaient faire du grabuge et tuer des rêveurs et peut-être futurs primés en devenir.

Je me levais avec un grognement, comme si mes articulations allaient craquer, chose qu’elles ne firent évidemment pas, ma main se dirigeant vers la lance qui me fut offerte par un être qui devait me considérer tel un Judas. J’restais tout de même assez fier de mon acquisition, en plus d’être belle, elle semblait capable de survivre à la pression que je lui infligeais à chacun de mes mouvements. Tailladant le mur, je laissais les débris tomber sur le sol, tâchant d’éveiller l’attention des personnes en présence, je n’en avais que faire des alliés que pouvait avoir avec lui ce primé. Tout ce qui m’intéressait : c’était tâter sa puissance.

Prenant jusqu’à la peine de taper un peu du pied sur le sol pour faire tomber les derniers petits cailloux qui composaient au préalable un beau mur ouvragé, mon sourire s’agrandit, et je m’élançais … pour être immédiatement face à mon adversaire, mon départ avait créé une onde de choc ayant ébranlé le reste du bâtiment qui ne tenait encore que grâce à la qualité de ses fondations. Stoppé net, le déplacement d’air fut conséquent à son tour, soulevant toute la poussière contenue sur cette place, tandis que je fixais d’un air amusé cet homme qui avait orchestré d’une main fanatique cet emprisonnement.

« Hoï hoï, j’trouve pas ça fort sympas d’empiéter sur mon territoire … »

Ma voix était amusée, bien que mon regard glacial, je le fixais de mes yeux robotisés tandis que je chargeais les informations de la base de donnée de la marine, qui me semblait assez …fort peu complète sur cet homme. En effet, je ne possédais que son grade au sein d’Impel Down et son nom, ce que je trouvais fort dommage. Mais je ne devais pas m’attendre à mieux de la part du Gouvernement Mondial, après tout, j’avais maintes fois refusé de rejoindre leur rang et sans doute seule la puissance de mon fruit les empêchait de tenter de me faire trépasser.

« Ils auraient pu me rapporter quelques boules, alors j’trouve que ça mérite franchement compensation. »

Ma lance toujours fichée dans ma main d’arme, je ne semblais absolument pas prêt au combat alors que c’était réellement ce qui allait se dérouler sur cette place. Je ne savais guère si j’étais devenu réputé, certains parlaient de moi comme étant un Piraticide, titre que je n’appréciais que peu, après tout, j’trouvais que j’étais juste un collectionneur de prime, en effet, chaque tête coupée, chaque corps tranché agrémentait encore plus les poils suspendus à proximité du tranchant de ma lame, qui étaient déjà d’un rouge pourpre.

« J’suis là pour prendre ta tête …Takeshi Satoru. Montre-moi donc la puissance du Vice-Directeur d’ Impel Down. »

Ma voix avait eu un trémolo ironique sur le mot puissance, montrant par là que je ne prenais absolument pas au sérieux mon adversaire. J’étais plein d’orgueil, après tout, je m’étais quelque peu accaparé un des deux logia élémentaires, j’étais ce que l’on pouvait considérer comme une arme de destruction massive, dont la puissance était tout de même à craindre, même à faible niveau. Mais je ne me considérais pas comme étant faible, je possédais une puissance certaine, pouvant me permettre d’être une terreur sur les océans mineurs, mais je savais aussi que je n’étais que dans la masse …

Pour Grand Line.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Vice-Directeur d'Impel Down
Co-Fondateur
Rastafari


Messages : 79
Date d'inscription : 28/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
445/2000  (445/2000)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   Mar 19 Juil - 17:45

Pauvre inconscient ... Encore une âme égarée tentant vainement de trouver sa voie ... Satoru ne faisait pas vraiment attention à lui. Bien que sa démonstration fulgurante de vitesse était fort intéressante, notre héros ne comptais pas vraiment prendre la peine de se battre avec ce nouvel ennemi. Il devait être l'un de ces nombreux hérétique se croyant supérieur à tous, déblatérant leurs discours inutiles et sans fond alimentés par leur soi disant volonté. Ils étaient tous comme ça, persuadés de pouvoir influencer le monde, sûrs que leur force inscrirait leur nom à jamais dans les livres d'histoires, suivant vainement l'illusion de leurs ambitions chimériques. Cet homme ne faisait sans doute pas exception, à raconter sa vie face au Vice-Directeur. Ce dernier ne l'écoutait qu'à moitié, à vrai dire seule sa dernière réplique retenu son attention.

« J’suis là pour prendre ta tête …Takeshi Satoru. Montre-moi donc la puissance du Vice-Directeur d’ Impel Down. »

Il connaissait donc son identité ? Curieux. De plus, une seconde chose interpella notre héros, les yeux de l'home lui faisant face n'étaient pas normaux, ils brillaient d'une lueur métallique on ne peut plus artificielle ... Satoru étant l'un des scientifiques les plus compétents actuellement reconnaîtrait une telle chose parmi des centaines, ces yeux étaient comparables à sa propre prothèse mécanique de l'oeil gauche ... Ses capacités étaient elles les même ? Il n'en savait rien et à vrai dire, cela ne l'intéressait pas tant que ça pour l'instant. La seule question qu'il se posait était d'où avait il bien pu se procurer ces prothèses ? Seul Impel Down avait pour l'heure l'emprise sur les nouvelles technologies, du moins depuis l'avènement du Vice-Directeur au titre de boss de la prison. Enfin, cela lui était égal, fixant son adversaire, il lui cracha un bon gros nuage de fumée au visage suite à quoi il tourna les talons pour s'éloigner lentement. Sa nonchalance totale et le fait qu'il exposait son dos à son adversaire montraient clairement sa confiance en lui ainsi que son égo sur-dimensionné. Il se pensait bien supérieur à l'homme l'ayant provoqué quelques secondes auparavant et ne lui accordait que très peu d’intérêt. On peut le dire clairement : il ne se prenait pas pour de la merde. D'un claquement de doigt, il ordonna à l'intégralité de ses sous-fifres présents de s'occuper de l'individu. Faisons de rapides comptes, deux soldats s'occupaient de rapporter les pirates d'auparavant au navire, il restait donc huit simples soldats. N'oublions pas les trois Bulgories placés sur le toit des bâtiments alentours qui se ruèrent littéralement sur la place principale, ayant comme seul et unique but d'ôter la vie de l'homme ayant eu l'audace de défier leur supérieur.

Laissant ses fidèles sbires terminer le travail, Satoru s'adossa au mur le plus proche, replia sa jambe pour tenir en équilibre : en bref il se mettait à l'aise. Face à la place, il souhaitait tout de même voir ce qu'il allait se passer. Cet homme aussi vaniteux que le Vice-Directeur méritait il cette arrogance ? Il le saurait bien assez vite, dans les secondes qui suivront, il y aurait au minimum un mort, que ce soit son allié ou non ... Alors que le combat faisait rage, l'inquiétude commençait à monter en Satoru, ses hommes flanchaient un par un ... Rapidement, il appuya sur sa tempe gauche afin d'activer le monde "information" de son oeil bionique. Une voix métallisée féminine se manifesta directement dans la tête de Satoru.

" Nom de code Kuroi, véritable identité inconnue. Chasseur de primes reconnu au sein des Blues. Niveau de puissance approximatif : Vice-Amiral. Possesseur de Fruit du démon, type inconnu. Responsable de nombreuses captures de criminels ces dernières années. "

Ces informations étaient vagues au possible, mais informaient pourtant assez bien notre héros de la situation actuelle. Il venait de mépriser un ennemi semblant plutôt puissant. Au final, un combat entre les deux protagonistes aurait bien lieu et ne serait pas gagné ... Satoru observait calmement ses sous-fifres, tentant de tirer quelques informations de plus au sujet de son futur adversaire. Il était malgré tout confiant, si cet homme était vraiment si puissant que ça, il ne se trouverait pas dans ce trou miteux et naviguerait en Grand Line. Au moins, ses motivations devenaient claires : il cherchait à empocher la récompense de la prime du Vice-Directeur. Bien qu'elle ne soit pas extrêmement haute, cette somme suffisait pour mener une vie plus que confortable pour plusieurs mois. Peut être lui permettrait elle de débuter son voyage sur Grand Line qui sait. Dans tous les cas, Satoru ne comptait pas se laisser faire. Il n'était pas Vice-Directeur d'une des institutions mondiale pour rien et il allait le montrer ... La puissance brute seule ? Très peu pour lui, il ne se bats lui même qu'en dernier recours, pour l'instant il allait utiliser quelques cartes dont il disposait et qu'il préparait rien que pour ce genre d'occasion ... Sortant un mini Den-Den Mushi d'une poché intérieur de son Kimono, il l'amena à sa bouche et marmonna quelques mots. Cela ne semblait rien de loin, mais ils décideraient de l'issu du combat ...

Pour l'instant, Satoru observait simplement le reste de ses sbires se débrouiller face au chasseur de prime. Ils se faisaient massacrer certes mais il n'avait pas encore besoin de se salir lui même les mains pour l'instant. Son plan était clair dans sa tête et seul le temps allait lui montrer s'il allait être efficace ou non. En attendant, il profitait des vertus relaxantes du contenu de sa pipe tout en constatant que ses précédents ordres avaient été exécutés. Une bonne trentaine de soldats surgirent des ruelles pour envahir la place, tenant en joue le fameux Kuroi. Les ordres que Satoru avait précédemment donné à ses hommes en patrouille via Escargophone étaient exécutes à merveille. Tout en soufflant un nuage d'une blancheur pure, il souffla.

" Et bien ... Voyons si tu mérite de toucher à ma prime. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Traqueur


Messages : 50
Date d'inscription : 16/06/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   Mar 19 Juil - 19:03

Ainsi était donc la prétention qu’avait cet homme de sa puissance. Il venait de me tourner le dos sans autre forme de procès, semblant se gausser de la puissance de mon déplacement. Un sourire tirailla mon visage jusqu’à en faire un rictus, mon regard se faisant bestial, s’il y avait bien une chose que je ne pouvais supporter, il s’agissait bien de ce genre d’affront. Mais j’allais donc devoir lui prouver que ma puissance faisait qu’on ne pouvait me faire affronter de vulgaires sous-fifres. J’ai tout de même inhalé le nuage de fumée, les herbes qu’il employait étaient plutôt de bonne qualité, j’pouvais au moins me dire qu’à la fin de cette échauffourée, j’allais avoir une pipe de qualité, munie de ses herbes ainsi que vingt-cinq millions de berries un brin trop facilement obtenus. Enfonçant violemment ma lance dans le sol, une fissure se créa, assez fine et difficile à remarquer mais elle s’étendait sur toute la place, semblant la trancher superficiellement en deux parts inégales.

Les bulgories furent mes premières cibles, je tâchais de freiner les capacités de mon fruit au maximum, me déplaçant seulement comme un humain anormalement rapide, je plaçais tout de même des coups de poings à une vitesse telle que les trois monstruosités ne rejoignirent que bien trop facilement les murs des bâtisses entourant cette place si tristement célèbre pour les uns, et monument d’une grave fierté pour les autres. Je me donnais le luxe de m’allumer une clope en attendant venir mes autres adversaires. Une œillade circulaire me permit de déterminer que la place avait été en grande partie désertée. Les Marines savaient pour la plupart qui j’étais, même si bien peu connaissaient mes capacités effroyables, mais ils avaient tous ordre, du plus simple soldat aux amiraux eux-mêmes, de me laisser me battre sans contrecarrer mes plans. La raison était simple : haut risque de dégâts collatéraux non voulus, en effet, je ne savais plus dire à présent combien de marines en devenir j’avais décapité d’un mouvement du bras trop ample alors qu’il s’était malencontreusement élancé, dans un timing vraiment funeste pour affronter un adversaire semblable au mien.

Je parais le premier coup venant d’un mouvement du bras rapide, comme si j’avais créé un miroir stoppant la lame, avant que mon visage ne se ferme complète, et là eu lieu le massacre. La seconde suivante, les corps n’avaient toujours pas atteins le sol, la garde rapprochée du Vice-Directeur venait d’être neutralisée en un temps record. Ils étaient tous assez gravement blessés, pourvus de membres brisés, mais aucun ne semblait vraiment en danger de mort. En effet, j’avais bien été obligé d’acquérir certains automatismes, la Marine n’étant que peu friande de donner des primes sur des cadavres ne méritant ce titre que par la parole d’un Piraticide, tant ils semblent détruits, écrasés, compressés pour ne ressembler qu’à des cubes de chairs facile à porter, mais très dur à identifier.

Et puis, cela datait de mes débuts, des instants où je n’avais qu’une mauvaise maîtrise de mon fruit, depuis mon séjour qui avait faillis se stopper lorsque j’ai manqué de peu de rejoindre l’espace en tentant de voir la réalité de la vitesse de la lumière, je m’étais juré de brider mon pouvoir un maximum. Et ces derniers temps, j’y arrivais, certes par peur des conséquences de ma propre puissance, mais je n’avais d’autres choix.

Une nouvelle œillade circulaire me permit de remarquer la trentaine de sbires armés de fusils arrivés. Je soupirais, buvant une gorgée de ma flasque, j’allais donc devoir prouver à cet idiot de Vice-Directeur que déjà sa propre personne aurait du mal à me résister ? Ce combat me lassait déjà, ce qui ne pouvait qu’être mauvais signe pour mon antagoniste à qui je lançais un regard de dégoût, mon sourire ironique toujours suspendu à mes lèvres.

« N’as-tu donc toujours pas compris ma nature ? »

L’instant d’après, j’étais dans le dos du Vice-Directeur, mes mains s’étant agrippés à ses pectoraux pour les serrer férocement, ma voix se faisant susurrante à son oreille.

« Tu dois bien avoir une idée non ? Je transcende la puissance de n’importe quel fruit, tu aimerais que je sois seulement élémentaire n’est-ce pas ? Mais …je suis universel. »

J’m’étais fais un petit plaisir, en plaçant un petit coup de bassin aux environs de sa petite voix rectale, l’insultant de cette manière et lui annonçant que ma prochaine action allait lui être particulièrement douloureuse. Et je disparus à nouveau, les hommes n’avaient pas encore eu le temps de vraiment réagir, la lance, précédemment au centre de la place avait disparue, et l’holocauste reprit.

Je n’avais que faire de ce travail à la chaîne, nul n’était suffisamment vif, nul n’avait de réel intérêt pour moi, je me contentais donc de trancher leurs armes et couper leurs ceintures de munitions avec une grande précision, cela ne me prit que fort peu de temps, après tout, j’étais la lumière, je pouvais être partout à la fois.

« Observe donc Vice-Directeur, je ralentis. »

Et en effet, une fois que j’avais finis mon œuvre, j’étais revenu au centre de la place, une forme ondulatoire, fortement lumineuse y trônait tandis que sous forme de petits scintillements …arrivait mon corps, se recomposant, illuminé de cette aura divine, je tenais ma lance dans ma main droite et je m’avançais à grandes enjambées, à allure humaine cette fois, vers mon adversaire, ne cessant de palabrer.

« J’espère avoir éclairé toutes les zones d’ombres. »

A nouveau, je disparus, employant toute la puissance de mon fruit en matière de vitesse, comme à la première utilisation, et le coup partit, ce n’était qu’un coup de hampe, directement donné à bout portant de l’estomac de Takeshi, mais l’onde de choc le souleva du sol, l’image semblant s’arrêter brièvement tandis que le nuage de poussière se soulevait à peine sur mon tracé, tandis qu’en toute théorie, je devais avoir envoyé valdinguer celui-ci à travers les murs de trois rues parallèles.

Mon seul espoir était qu’il soit robuste, sinon ce combat allait être à sens unique, et lassant.

« Je suis lasse que tous me regarde comme si j'étais un vulgaire chasseur de têtes, je suis le PIKA. »

Ma voix venait de tonner, empruntant les propriétés de l'orage pour s'élever sur la place qui devait sans doute être bien surveillée par la Marine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Vice-Directeur d'Impel Down
Co-Fondateur
Rastafari


Messages : 79
Date d'inscription : 28/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
445/2000  (445/2000)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   Jeu 21 Juil - 13:38

Ses yeux s'emplissaient de rage, alors qu'il voyait ses fidèles sbires se faire massacrer un à un. Qui était cet homme ? Quel était ce potentiel ? Ces questions possédaient des centaines de réponses qui virevoltaient dans son esprit. Après quelques secondes de massacre sous ses yeux auxquels suivirent des provocations sans précédent, Satoru l'avait deviné : il était franchement dans la merde. Sur les millions de personnes habitant ce monde corrompu, il aura fallu qu'il tombe sur le pire d'entre tous. La seule chose plus rapide que lui, le seul homme capable de le tuer en une fraction de seconde, le seul élément contre qui il était absolument impuissant ... Etait-ce un coup du karma ? Une vengeance divine quelconque ? Après tout, cela se comprends, durant sa vie Satoru aura brisé la vie de milliers de personnes simplement en claquant des doigts, peut être le destin avait il choisi d'inverser la balance pour une fois, pour venger toutes ces âmes perdues dans les méandres du Styx ou exploités et torturés dans les profondeurs de sa tanière qu'est Impel Down ... Il était cependant face à un paradoxe, la lumière, l'élément noble par excellence, celui qui est caractérisé pour sa pureté, symbole de toutes les vertus. Elle était ici usée à des fins on ne peut plus égoïstes, simplement pour se faire de l'argent, la cupidité de l'homme n'avait elle donc aucune limite ? Satoru aurait continué sa croisade de purification avec joie, si du moins il en avait la possibilité, en laissant s'abattre son courroux divin sur son adversaire du jour qui aurait très bien pu être son dernier adversaire tout court.

Subitement, alors que Kuroi l'abattait de ses discours on ne peut plus ennuyeux et égocentriques que notre héros n'écoutait qu'à moitié, ce dernier fut projeté grâce à une onde de choc d'une puissance rare à plusieurs pâtés de maison, traversant à maintes reprises de bons gros murs qu'il explosait comme s'ils n'étaient que de minables mottes de Saindoux. Le Vice-Directeur se leva péniblement, son dos était littéralement en miettes, il aurait de grosses séquelles si du moins il sortait de ce combat indemne. Prenant quelques bonnes secondes avant de se retrouver sur ses pieds, il fit un bilan de la situation. Il n'avait pas sa guitare, ce qui le pénalisait assez au niveau du combat, déjà qu'il n'avait pas de grandes chances de victoire ...Ensuite, il faisait face à un logia élémentaire contre qui il ne peut strictement rien, ayant comme unique but de récolter la juteuse récompense contre la tête de Satoru. La fuite ? Il ne fallait même pas y penser, avec un tel pouvoir, cet homme serait sûrement capable de traverser East Blue en quelques secondes. Que lui restait il comme alternative ? Il avait bien une petite technique en réserve qui pourrait éventuellement marcher mais rien n'étant sûr, il ne valait mieux pas s'avancer bêtement avant de se faire clairement et bonnement trucider. Il aurait également pu appeler les monstres des niveaux 2 et 3 de la prison présents sur son navire pour lui prêter main forte, mais ces derniers se seraient sûrement fait tuer inutilement. Il ne lui restait plus que deux alternatives à vrai dire ... Prenant son Den Den Mushi en main alors qu'il se dirigeait à nouveau vers la grande place où, à l'image du Seigneur des pirates il connaîtrait également la potence, il passa ce qui aurait pu être un dernier appel.

" Si je ne suis pas de retour dans une demie heure, levez l'ancre et rentrez à la base le plus rapidement possible. Il se peut que j'ai perdu la vie ou que je me fasse emprisonner. Je fais actuellement face à un des fruits les plus puissants que le Malin ait pu créer dans sa démence la plus totale. Si je ne me fait qu'emprisonner, la procédure habituelle de sauvetage sera mise en place, je compte sur vous. "

Puis sèchement il raccrocha, n'attendant même pas la moindre réponse. Tout aussi sauvagement, il lança son Escargophone quelques mètres plus loin, afin d'éviter qu'on ne le trouve sur lui lors de son arrestation, qu'il soit mort ou vif. Il marchait d'un pas décidé vers la place et voyait à nouveau sa némésis face à lui. Calme, il pris simplement la parole.

" Pourquoi fais tu ça mon cher Kuroi ? Pour la gloire ? L'argent ? La reconnaissance du monde ? Tout ceci, je peut te l'offrir bien plus rapidement que si tu attends de te faire tous les primés de l'océan. Deux choix s'offrent à toi désormais. Ou bien tu m'arrête, tu touche mes 25 000 000 de prime et tu continue ta pauvre vie de chasseur. Ou bien tu t'allie à moi, je t'offre plus du quintuple de ma prime et en plus de ça, tu pourra acquérir tout ce que j'ai cité il y a quelques secondes. Je ne te demande pas forcément de t'enrôler chez moi, mais simplement que l'on serve un intérêt commun et qu'à l'avenir, nous puissions être frères d'arme plutôt qu'adversaires. Cesse de te faire traiter comme un vulgaire chien par le Gouvernement, rejoins une cause juste. "

Puis il arracha la fausse peau de latex entourant son bras gauche robotisé pour le présenter aux yeux tout aussi factice de son interlocuteur. Le métal brillait de mille feux, renvoyant à merveille les rayons du soleil de sa surface polie à l’extrême. Il plaça ce bras gauche sur son torse, cachant son coeur et la moitié de sa poitrine du bras puis couvrant son visage de la main de métal. Pourquoi un geste si futile ? Et bien disons simplement qu'il espérait au moins contrer les quelconques rayons qu'il risquait de se prendre en pleine poire dans les secondes qui allaient suivre, protégeant au moins ses organes importants. Ainsi, même s'il se faisait attaquer par le fruit, il aurait une chance de continuer le combat et ne crèverais pas comme un chien en un seul coup.

Maintenant, il espérait juste que la réponse de son interlocuteur serait en sa faveur, cela semblait être une question vitale ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Traqueur


Messages : 50
Date d'inscription : 16/06/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   Lun 25 Juil - 18:32

J’étais quelque peu déçu de cet adversaire. Il était donc vice-directeur d’Impel Down, et il avait fait appel à ses alliés que trop rapidement, et surtout, ma frappe, qui n’avait pas même été lancée à pleine puissance, venait de l’envoyer paître bien plus loin. Je soupirais, attendant patiemment qu’il fasse le trajet retour vers la place, car je ne doutais pas un seul instant qu’il allait revenir, il était faible, mais il semblait avoir un caractère suffisamment bien trempé que pour me faire face. Je lançais une œillade circulaire à la place, je voyais déjà les barrières marines qui se formaient, tandis qu’une transmission vidéo se faisait dans mes yeux robotisés.

« Namida ! Tu ne nous as jamais renseignés de ce pouvoir ! Tu nous as toujours dit que ta vitesse était seulement due à une capacité assez spéciale, nous pensions que tu mentais et que tu possédais un fruit du démon quelconque capable de te faire te mouvoir à une telle vitesse. Mais là. »

J’avais face à moi l’un des amiraux, il semblait que le QG central de la Marine avait été contacté dans des délais assez brefs par le Colonel responsable de cette île, qui se trouvait sans doute fort faible face à ma puissance. Je me taisais, je n’avais aucun souhait de lui répondre, ce qu’il comprit assez vite.

« En plus, tu le savais que nous traquions le Pika, qu’il soit sous forme de Fruit ou qu’il ait déjà été mangé, nous pensions même te donner cette mission. Mais tu as trahis ma confiance Namida … »

Un fin sourire étirait mes lèvres, je me mettais à rire, faisant tressaillir la quantité de sous-fifre affublé de cet horrible uniforme de la marine qui ne devait sans doute que peu comprendre pourquoi leur supérieur les poussait ainsi à s’avancer. En effet, ils me voyaient tous comme un allié potentiel, chacun me reconnaissait, ils m’avaient au moins tous vu sur un champ de bataille ou dans un QG de la marine pour ramener une tête primée quelconque. Ils étaient ceux ayant créé ma réputation, ceux m’ayant fourni le titre de Piraticide que nul ne possédait sur les Blues. C’était grâce à eux, à ce murmure de foule que j’étais parvenu à m’élever presque comme un héro sur les mers, même si cette réputation héroïque avait souvent été entachée de sang, en effet, la puissance de mon fruit ayant plus d’une fois fait des victimes collatérales qui n’avaient comme tors que d’être dans les environs.

« Pour cette raison …Nous te privons de ton accès à nos bases de données, et tu es considéré comme un criminel, Kuroi, ou devrais-je plutôt dire Namida Hei le Lancier Fou de l’équipage Dea ! Tu seras notre cible à présent, mais n’escompte pas avoir à faire à de vulgaires chasseurs de têtes, un jour viendra où je me chargerais personnellement de ton cas Hei … Et là, tu comprendras que le fruit ne fait pas toute la puissance d’un homme. »

Mon sourire était grand tandis que le vice directeur revenait déjà, m’offrant un discours, une place qui ne pouvait pas mieux tomber qu’actuellement. Nul n’avait bougé dans le camp des Marines, il semblait en effet que les plus faibles doutaient du bien fondé des ordres qui leur était donné. Après avoir vu le sort que j’avais réservé aux sbires de Satoru, ils ne se sentaient que peu motivés de servir de chair à canon et d’ainsi se montrer à la Lumière du jour.

« La marine me déclare donc la guerre … Amiral ? »

Ma voix n’était qu’un murmure, mais je voyais la mine de mon interlocuteur se renfrogner, un rictus de rage étirer son visage, le rendant vorace, étrangement prédateur, chose qui me fit particulièrement froid dans le dos. J’étais quelque peu terrifié par le visage de cet homme, par la puissance qu’il était capable de déployer par ce moyen de communication.

« On parle de guerre quand les deux partis ont la puissance nécessaires pour s’affronter, Namida. Ici, nous allons juste te détruire tu sais. A la prochaine … »

Et son image se mit à se brouiller tandis que je récupérais une vue d’ensemble de la place, la présence marine était visible, je fixais l’être me faisant face, qui allait me servir en cet instant. Car en effet, j’allais avoir besoin de la puissance d’Impel Down pour pouvoir rejoindre cet adversaire qui était si loin avancé sur la route de tous les périls.

« Tu me proposes donc de soutenir une cause juste … Haha, c’est ridicule, la cause m’importe peu, tout ce que je veux c’est avancer, devenir plus puissant … Et il semblerait que je n’aie pas le choix en effet … Tu as de la chance Takeshi Satoru, mais il semblerait que je doive en effet te rejoindre, non pas dans un soucis d’éthique, mais pour avoir une chance de remplir mon nouveau contrat … »

Mon sourire se faisait grand tandis que j’avançais vers l’homme qui se protégeait ainsi de son bras mécanique, me saisissant de son bras mécanique avec une certaine douceur, je l’abaissais pour venir murmure à son oreille quelques paroles.

« Pourquoi te protéger ? Ne crois-tu donc pas en les mots que tu m’as dis ? N’as-tu donc aucune confiance en ce que tu proposes ? Il faut croire en ce que tu dis Takeshi Satoru, et là, tu feras honneur à ta place de Vice-Directeur. »

Me redressant, en effet, je venais seulement de constater que je dominais réellement mon interlocuteur autant en carrure qu’en taille, je rangeais ma lance dans mon dos, me saisissant des deux bras de mon nouvel allié de fortune, je le regardais avec un certain mélange d’ironie.

« Il est temps que nous nous retirions … »

La phrase fut à peine finie que Takeshi ressentit une forte pression s’exercer sur tout son corps, pouvant lui laisser croire qu’il allait exploser, et la certitude était que tout ce qui était dans son estomac allait en ressortir. Mais cette impression ne dura que très peu de temps, car déjà, dans une onde de choc qui souleva quelques vagues, nous étions au port de Loguetown, ayant laissé sur place tous les marines mobilisés à proximité de la place.

« Et maintenant, à toi de nous diriger … »

Cela faisait longtemps que je n’avais plus fait partie d’un équipage, je me sentais presque mélancolique, une pensée filant vers Vagrant avant que je me rappelle la fin tragique, portée de ma propre main qu’il avait subis. Mon visage se ferma complètement alors que je suivais le Vice-Directeur vers l’endroit où ils avaient dissimulés leur navire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Vice-Directeur d'Impel Down
Co-Fondateur
Rastafari


Messages : 79
Date d'inscription : 28/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
445/2000  (445/2000)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Re: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   Mer 27 Juil - 1:06

« Tu me proposes donc de soutenir une cause juste … Haha, c’est ridicule, la cause m’importe peu, tout ce que je veux c’est avancer, devenir plus puissant … Et il semblerait que je n’aie pas le choix en effet … Tu as de la chance Takeshi Satoru, mais il semblerait que je doive en effet te rejoindre, non pas dans un soucis d’éthique, mais pour avoir une chance de remplir mon nouveau contrat … »

Ces mots résonnaient, faisaient écho dans la place silencieuse. Des dizaines de piètres soldats marines encerclaient les deux protagonistes principaux de cette bataille, les tenant en joue. Satoru n'en avait rien à faire de ces sous fifres, quelque chose de beaucoup plus important le préoccupait. Il venait de gagner un pari fou, dans lequel il jouait sa vie. C'était quitte ou double, ou il se faisait trouer le torse pour finir noyé dans son propre sang, ou il allait faire d'une des personnes les plus puissantes des Blues son allié. Visiblement, c'était le seconde option que le destin avait choisi de lui offrir. C'était une chance, que dis-je, une bénédiction. Une telle puissance de frappe rejoignant subitement sa cause, qu'aurait il pu rêver de mieux ? Cette sortie banale s'étant transformée en mise à mort était finalement devenue une aubaine comme on en voit pas deux dans sa vie. Un rictus de joie déforma le visage de notre héros, il venait de faire l'affaire du siècle. Le chasseur murmura quelques mots après avoir éloigné la piètre protection qu'offrait le bras de Satoru.

Il lui donnait une leçon maintenant ? La personne la plus instable qu'il était donné de voir demandait d'avoir des convictions dans ce que Satoru disait ? Face à n'importe qui, le Vice-Directeur n'aurait pas eu peur. Il y a toujours possibilité d'esquiver une attaque, ou de riposter. Mais dans son cas, rien, voilà pourquoi il s'était protégé d'une protection de fortune. Et puis, comment anticiper la réaction d'un homme sorti de nulle part pour se battre à tout bout de champ ? La leçon qu'il venait de recevoir lui passa de ce fait quelque peu au dessus de la tête. Il n'eut même pas le temps d'aligner quelques pensées de plus qu'il se vit mourir. Cela ne dura qu'une fraction de seconde, mais il aperçut en effet un chemin de lumière. La pression que ressentit son corps eut à peine le temps d'apparaître alors que tout était déjà fini, ils se trouvaient déjà tout deux sur les quais de la ville. Quelques mots de Kuroi laissaient penser Satoru qu'il menait désormais les opérations. Ce fut donc calmement qu'il murmura quelques ordres. A première vue, personne n'entendait ce qu'il racontait. Mais grâce à son fruit, il fit en sorte que les sons émis de ses cordes vocales aillent directement aux oreilles du commandant de son "vaisseau mère". Les ordres ? Simplement venir le chercher sur le quai. Quelques minutes passèrent, puis un énorme navire déchira les nuages pour lourdement atterrir sur les eaux claires du port. Une onde de choc se propagea à la surface de l'eau, faisant tanguer tous les autres navires appareillés aux alentours. La taille du vaisseau faisait passer les autres bâtisses pour de pauvres barques bon marché. Une sorte de pont de levis s'abaissa du côté du navire, pour se stopper au contact du béton froid. Une escouade de gardes vinrent se positionner en garde à vous sur les côtés, ouvrant une sorte de route à leur supérieur et à l'homme l'accompagnant. Ne les regardant qu'à moitié, Satoru ouvrit la marche tout en soupirant froidement.

" Envoyez une escouade récupérer les blessés, décollage dans un quart d'heure. "

Il ne précisa rien de plus à son équipage qui le pensait déjà mort, suite à son précédent message laissé par Escargophone. Suivi de sa nouvelle recrue, si toutefois on pouvait le nommer ainsi, il traversa les sinueux et longs couloirs du vaisseau, jusqu'à atteindre la salle de commandement. Se tenant face à la baie vitrée donnant sur la mer, il la fixa quelques secondes. Puis il donna leurs ordres à quelques sous-fifres traînant par là. Tendant sa main de métal, un des soldats lui donna une paire de menottes aux reflets bleutés. Satoru s'adressa ensuite à Kuroi.

" Tes appartements te seront indiqués, mets toi à l'aise, le voyage risque d'être long. Je te demanderais par contre de toujours garder ces menottes sur toi, par simple mesure de précaution. Il n'y a pas assez de granit marin pour te faire faiblir, mais assez pour t'empêcher de détruire entièrement mon navire. C'est la seule condition que je t'impose. Bon voyage, camarade. "

Après avoir lancé les menottes à son interlocuteur, il retourna à ses occupations. Quelques longues minutes plus tard, le vaisseau prit à nouveau son envol, déchiquetant les nuages dans sa lancée. L'énorme navire se faisait suivre par quelques frégates de taille ridicule, mais tout de même suffisante pour contenir quelques hommes. La flotte principale d'Impel Down se dirigeait à nouveau vers Grand Line, à la recherche de destinées à briser, de vies à détruire ...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasseur ou chassé ? |Pv : Kuroi|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Blues - Les Quatre Océans :: East Blue :: Loguetown-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit