AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Article spécial sur l'Ex-Corsaire Greeder !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar




Messages : 4
Date d'inscription : 20/07/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expérience:
0/0  (0/0)
Equipage: Aucun

MessageSujet: Article spécial sur l'Ex-Corsaire Greeder !   Mer 20 Juil - 18:24


~ Greeder Sarah ~



Surnom : Queen of Bang / Bloody Mom / Holy Pain / Bone Crusher

Age : 34 ans

Race : Femme semi-cyborg.

Lieu de Naissance : Amazone Lily, Calm Belt.

But(s) et/ou Rêve(s) : Tel un dragon, s'asseoir sur le plus grand trésor du monde ainsi que prophétiser son culte sur le monde entier... Mais le trésor, c'est déjà un bon début, huhuhu.

Camp et Grade : Ex-Shichibukai

Equipage/Tribu/Parti : The Valkyries

Armes/Capacités Spéciales : Le truc d'un prophète de Scorpio et le Haki des Rois.

Dieu/Statut : Scorpio / Prophète
"Je certifie avoir lu le règlement, l’accepter et assumer tout acte allant à son encontre..."


UN CORPS ET UN ESPRIT POUR LA CASTAGNE

Si, dans un monde parallèle hypothétique, une doctrine monothéiste installe le principe des sept péchés capitaux ; Sarah en serait la démonologue officielle !


Ira ~


« Nous étions en ces lieux pour une paix potentielle avec les pirates, présentés en amis. Les armes étaient au fond des cales, notre étendard baissé et nos sabres de côté. Le plan était des plus minutieux, sa pierre angulaire n'étant nul autre qu'un traité adéquat avec ce groupe terroriste. On avait tout calculé, de la moindre dépense, du chemin à prendre, des réactions anticipés... Mais on n'avait pas calculé Greeder Sarah. Son marasme contre le gouvernement mondial... Sa colère. Sa haine. Son hardiesse. »

Extrait du journal de Willy le Marine

« Ce qui frappe chez Sarah lorsqu'elle se met en colère, ce sont ses yeux. Habituellement d'un brun noisette clair, ils s'allument d'une flamme ardente et ses yeux passent du ton commun à cette teinte peu habituelle mordorée, tirant étrangement sur l'argent. Également, il y a toujours cette petite veine qui pompe à sa tempe droite et c'est souvent d'un rictus mauvais qu'elle vous regardera... Elle fait peur la petite ! »

Une guerrière d'Amazone Lily

« Hohohoho ! C'est d'même que j'ai perdu ma jambe ! En colère, sa force est toujours doublée, voir triplée... Et ne cherche pas à l'apaiser, elle va finir par te tuer ! Il faut dire que j'ai eu de la chance... Si ce n'avait été de cette soif insatiable pour l'alcool, je ne serai plus aujourd'hui. Je remercie encore les Dieux pour leur saké ! Hohohohoho ! »

Jo dit Papa Noël (il a particulièrement insisté pour nous montrer sa blessure)

« Ce que vous devez savoir de Holy Pain, c'est qu'elle s'énerve pour un rien. J'ai beau être une de ses plus fidèles croyantes, la suivre partout, si je ne fais pas ce qu'elle me demande, elle éclatera d'une rare colère dévastatrice. Méfiez-vous, que vous soyez marin, agent du gouvernement, simple civil ou encore son pire ennemi. Une fois en chasse, le démon belliqueux ne laissera plus que quelques os... Et encore, Sarah les broie. Mon conseil, tenez-vous en loin ou entrez dans ses bonnes grâces ainsi vous m'éviterez de devoir la ralentir pour qu'elle ne décime pas ses proches alliés. »

Nikishima A. Shakesman


Superbia ~

« À son cou pend un pendentif étrange et plutôt rustique. Deux canines de loup, scellés dans une sorte de pâte noire et sèche... En fait, il est là une gencive autrefois sanguinolente que la brune arracha à un vieil animal. Ce pendentif représente son attachement au seul culte qui peut l'accepter, soit celui de Scorpio. Prophète, elle est de loin la femme la plus orgueilleuse que le monde est connu. N'attachant d'importance qu'à ses petites affaires, elle ne croit qu'en elle, qu'en sa force et à son don pour faire souffrir. La douleur. Bien que plutôt irrationnel, elle parvient à prêcher la parole du Roi Scorpion, malgré cette foi en ses seules capacités. Les pires truands se rattachent à elle et à son bras mécanique puissant, alors qu'à la tête d'une armée de fidèles, elle sème chaos et peur. L'Antéchrist, en somme, du monde nouveau.
Sa cape flotte fièrement derrière elle, une cape usée et sale, brune. La nuit, elle boit et fume au sein d'orgies pour son plaisir de souveraine spirituelle ; le jour, elle dépèce et tue pour son plaisir de femme fatale. Sa citation la plus célèbre mais non moins sinistre restera gravée bien longtemps en les esprits de pieux croyants au culte de la douleur : "Je suis ici pour faire souffrir et en jouir ! Ne vous approchez pas de moi ou alors ne craignez point le feu ardent de Scorpio, Seigneur suprême des Treize cultes. Je suis Femme de combat, Amazone de surcroît, et si c'est pour me baiser que tu me regardes, alors, je préférerais te savoir entre mes jambes que plutôt sous mon poing... Pour encore te faire souffrir."[Provocation adressée à Takeshi Satoru, lors de leur relation primitive et peu conventionnelle]
Sûrement l'allié le plus féroce mais le plus incontrôlable du gouvernement. »

Extrait du journal de Willy le Marine


Invidia & Avaritia ~

« Sarah est une pilleuse et voleuse de la pire espèce. Bien vite, les ressources d'Amazone Lily ne lui suffirent plus et elle s'est retrouvée à envier sévèrement les richesses d'autrui. Ce comportement lui causa bien de la misère et fut en grande partie une raison de l'exclure. »

Guerrière d'Amazone Lily

« C'était sûrement la première fois que je vois une femme avec autant de bijoux. Ses oreilles songt trouées de toute part, allant des gros anneaux d'or aux simples boucles en diamant. Sa main — sa vraie — est couverte de bagues aux rubis, saphirs ainsi qu'émeraudes impressionnants. De beaux bracelets encerclent et ses chevilles, et son poignet. À son cou règnent, de grands colliers dorés et si ce n'était de cette drôle de breloque vieille et moche, ce serait un sans faute... Une ceinture majestueuse faîte d'or massif à sa taille. Et si ce n'était de sa prothèse biotech ! Bon dieu, j'ai jamais vu de quoi de pareil ! Incrustée d'innombrables gemmes, elle vaut au moins le million... Selon moi, tout ce qu'elle porte, elle pourrait bien le revendre à dix millions minimum ! Néanmoins, elle n'était pas intéressée... »

Un revendeur des mers

« On l'a également surnommé à ses débuts la reine de Lumière. Vous devinerez que quand elle arrivait dans un lieu, jonchée sur la pointe de son navire, par un temps ensoleillé, ses innombrables bijoux miroitaient la place et aveuglaient les témoins. On dit également qu'elle transporte en sa cale un trésor énorme ; mais ce n'est pas prouvé.
On raconte aussi qu'après avoir écrasé un adversaire, elle prend un malin plaisir à le dépouiller de tout ses biens, d'où lui viendrait ce trésor. »

Extrait du journal de Willy le Marine

Luxuria ~

« Je ne pourrai jamais oublier les nuits que j'ai passée contre le corps suave et érotique de Sarah. Ma tête sur sa poitrine ferme et rebondie à souhait, son coeur battant la chamade. C'est dans ces positions les plus intimes que l'on remarque les traits de la belle brune. Un menton simple, une bouche pulpeuse, des yeux en amandes. Un nez coquin qui ose se fourrer un peu partout. C'est Sarah qui m'a fait explorer ma vie sexuelle, entre les duo et les trio. Quoi qu'étrange, son matelas fourré de billets sur sa base d'or avait quelque chose d'excitant. Ses formes parfaites avaient quelque chose d'excitant. J'aimais bien son cul.
...
C'est elle qui m'apprit à être aussi crue. C'était son caractère, c'était sa passion.
Étrangement, Sarah faisait preuve d'une tendresse peu habituelle lors des parties de chat et de souris. Bien que quelque peu sauvage, ce qui m'attirait tant chez elle et qui me faisait attendre ces nuits enchanteresses, elle avait sa façon de nous guider. Elle était déjà mature à l'époque où nous commençâmes à nous rencontrer et surtout, elle avait de l'expérience où moi je n'en avais guère.
C'était également un rare moment où elle se débarrassait de sa prothèse chérie. D'une main, disait-elle, elle pouvait bien me faire rêver. Je ne me suis jamais opposée à cette philosophie. J'ai toujours été satisfaite.

Néanmoins, je fus bien jalouse de la voir se pavaner sur le pont du navire en petite tenue, parfois même nue. Je la voulais pour moi seule. Je ne voulais pas la partager. Hélas, Sarah ne couchait pas avec nous pour notre plaisir, mais pour le sien. Elle ne nous a jamais vraiment aimée, et ça me fendit le coeur lorsque je le réalisa... que trop tard.
Je regrette encore de mettre fait ainsi avoir par ce serpent. Mais elle est ainsi avec tout le monde, crachant sur son côté agace en présence de garçons mais faisant toujours tout pour plaire lorsque la gent féminine se présente. Sorcière provocatrice. »

Ex-amante anonyme de Greeder Sarah


Gula ~

« Bwahahahaha ! Il est drôle que vous me rappeliez Sarah. À vrai dire, je lui en veut encore d'être partie sans payer après m'avoir vidé le restaurant de mes réserves... Mais bon, je dois vous avouer que ça m'a fait plaisir que quelqu'un apprécie ma cuisine à sa juste valeur ! »

Cuisinier satisfait après que Greeder l'est envoyé à l'Hôpital

« Je n'ai jamais vu quelqu'un qui mangeait autant... Elle m'a vidée mes frigos. »

Restaurateur en faillite suite au passage de Greeder

« Si elle pouvait payer... »

Un autre insatisfait

« Je ne comprends pas comment elle fait pour manger autant tout en gardant sa ligne ! »

Femme en admiration


Acedia ~

« La paresse a toujours été le fameux défaut de Sarah. Si ça ne concerne ni la bagarre, ni le sexe, ni l'alcool, ni la prophétie, ni l'argent, alors on peut dire que la brune est paresseuse. S'écrasant telle une reine, à se titiller les bijoux de ses oreilles, elle donne quelques ordres par-ci par-là. Sur les flots, elle ne sort que très rarement de sa chambre/trésorerie. Elle dort souvent jusqu'aux heures sombres d'après-midi, se réveillant pour la nuit et y faire la fête. Elle n'a aucun sens des responsabilités. Elle ne lit jamais et elle n'a jamais étudiée. Paresse physique et paresse spirituelle. Pourtant, son statut de Prophète semble la protéger, ou du moins, on y croit comme on croit à l'existence des Mugiwara.
Mais attention, n'allez pas croire qu'il serait bon de la réveiller, car comme écrit plus haut, elle éclaterait en une colère absurde ! D'un autre côté, cette acédie à du bon. Si elle fait preuve d'ennui, de dégoût envers votre personne, alors peut-être ne s'occupera-t-elle pas de vous... Ou peut-être vous écrasera-t-elle.
Une chose est sûr néanmoins, en publique, soit elle s'endort d'un bâillement dans une assiette de nourriture, soit sur un petit mégot d'or et d'argent. »

Extrait du journal de Willy le Marine


Informations supplémentaires ~

Malgré les informations d'auteurs connus ou de témoins véritables, il se pourrait que vous ne reconnaissiez pas tout de suite Sarah. En fait, elle porte généralement un tricorne, en angle pour cacher ses yeux du soleil. Ses cheveux mi-longs permettent à ses innombrables boucles d'oreilles de resplendirent à la lumière. Généralement, elle a une pipe représentant le dragon Scorpio à la bouche.
À sa nuque se trouve un petit tatouage où deux têtes de morts s'embrassent avec des langues bifides mais dans les fourches se transforment en serpent. Le tatouage est pâle et vieux.
Un autre moyen de l'identifier mais à distance, c'est grâce à son rire tonitruant. Suraiguë et puissant, il vous glacera le sang.

Plus il y a de monde, plus elle prend plaisir à se montrer, ne l'oubliez pas.

Si vous êtes pris avec elle au restaurant, faîtes-vous petit pour entrer dans ses bonnes grâces. Ne lui servez pas de l'alcool autre que du Saké, ne la regardez pas et ne lui parlez pas. Elle mange de tous, mais habituellement, elle préfère les trucs bien gras et se bourre plus rapidement avec cela. La cuisine fine pourrait vous coûter la vie.
Si elle débarque une jour dans votre village, ne vous fiez pas à son rang de Shichibukai. Bien sûr, elle fait moins de dégâts qu'à l'origine, mais la rumeur de négociations visant à arrêter Sarah provient du Conseil des 5 étoiles. Mais pour l'instant, lorsqu'elle se pointe, veuillez cacher tous vos bijoux, fermez vos volets et portes à double voir triple tours et attendez que l'orage est passé. Ne pensez pas que cette femme est une quelconque pitié. Ce qu'elle aime, elle prend.

Alors, en attente de l'arrivée des forces armées, respectez ces conditions. Un bon ami suicidaire n'oserait même pas se pointer devant elle. D'autant plus si vous êtes un mâle.


~ ~ ~

UN PASSÉ DOULOUREUX QUI NE TUE PAS REND PLUS FORT


« Ne croyez pas que l'histoire commence d'une quelconque façon ténébreuse et douloureuse, pouvant expliquer le comportement de Greeder. La Corsaire est loin d'avoir eu quelques problèmes qui influençâmes sa vie à tout jamais. Ô oui, bien loin. Laissez moi m'installer, et vous comprendrez bien assez vite. Mais ne vous inquiétez pas, bien que le conte soit long, j'ai du maïs soufflé à distribuer. Et qui veut des caramels ? »

[Avertissement : ce qui suit n'est pas dans un ordre chronologique véritable. Les chapitres renferment des informations tirés du journal de Willy le Marine qui ont été regroupées par une équipe de chercheurs confirmés. L'histoire quoi que vraie pourrait être difficile à suivre pour certain, car des paliers de vie de Sarah se retrouvent parfois bien entremêlés. Veuillez contacter la rédaction si quelques questions éclosent dans votre tête. Merci de votre compréhension.]



Chapter One : The Bloody River
Amazone Lily et Vaste Monde
Calm Belt


Naissance et festivité. Fille d'une guerrière et pirate, Sarah. Accouchement difficile et capricieux mais finalement arrivé à terme. Matin délicat, la jungle baignée par la rosée. L'homme est absent, oublié sur les terres impures qui en recèlent tant. Sa mère, une femme forte de taille et de caractère la soulève en pleurant, fière du grand exploit accomplie. Elle a enfin sa fille, et elle a enfin son héritière.

Sur Amazone Lily, l'entraînement est dur. On regroupe les petites par groupe d'âge et on leur enseigne à mieux mordre son prochain. Le monde bien bouleversé par différents ères, pirates ou marines, influença grandement l'apprentissage sur l'île des femmes. Pour pouvoir d'avantage se protéger, les guerrières aux hakis formidables on fait de leur routine un vrai calvaire, où les filles dès leur plus jeune âge plongeaient. Agée d'à peine six ans, la plus simple de tous, Sarah, maniait déjà l'arc-serpent et criait plus fort que le tigre. Habituée à sa rude survie, elle tenait tête aux plus grandes de sa classe. Sous la bonne étoile de sa mère — femme tout de même importante — et de quelques professeurs, elle s'épanouit comme une belle fleurs aux épines empoisonnées. Têtue et dangereuse qu'elle devint.
Vers l'âge de dix ans, elle s'égara en forêt. Seule et sans défense, pour deux-trois jours, elle vint à combattre les fauves et chasser le crocodile. N'ayant plus peur après cette mésaventure, elle en vint à s'aventurer d'avantage au creux de la jungle fournie de l'île. Les animaux les plus sauvages la craignirent à un certain moment, avant de fuir les femmes à un autre instant. Il s'y disait, sur les branches basses des arbres géants, entre oiseaux, que Greeder avait la manie de mutiler ses victimes animales...
Mais ce petit plaisir monotone et sanguinaire ne permit pas d'étancher la soif grandissante et macabre de la petite. Habituée maintenant à voir le sang, elle ne s'inquiétait plus quand à la manière de perpétuer ses crimes contre mère nature. Une flèche, son haki déjà ultime et son serpent accompagnateur, voilà tout ce qui lui suffisait. Redoutable chasseresse, à quinze ans seulement, elle partait avec le groupe de chasseuses aguerries pour ramener de quoi à souper. Toujours, sa force en développement la conduit à affronter encore plus gros, jusqu'à la fameuse nuit du massacre.
Seule dans une clairière avec une aîné de sa promotion, à peine les seize printemps effleurés, que déjà, notre Sarah, énervée, se prit avec l'autre. Cela débuta par une légère bagarre, puis une dispute violente. Jusqu'au moment où Greeder se servit de son apprentissage pour mettre fin à sa chamaillerie... Par le sang. Il n'y a pas à dire que cela fut mal prit au sein du village, et qu'on n'hésita pas à mettre la petite sous barreaux et au fer. Sept jours et sept nuits qu'elle passa, sans manger ni boire, à rester là, debout, derrière sa cage, son regard provocateur faisant fuir les passants et son rire ingrat écorchant les oreilles. C'est qu'elle s'amusait, la démone !
Sa mère fut la première surprise. Alors que la bonne femme pensait avoir élevée sa fille dans le respect et la politesse, elle ne remarqua que l'insolente petite peste que Sarah était malencontreusement devenue. Faute d'arguments, le conseil décida donc de bannir un mois et trois jours l'amazone au destin délicat. Sarah s'en fut non sans une joie profonde peignant son visage. À vrai dire, cette nouvelle vie loin de la « civilisation » lui plut et elle prolongea même son séjour avec les bêtes...

Une dizaine d'année plus tard, Queen of Bang s'exila encore une fois, où cette fois, elle partit sur la terre des hommes. À cette déclaration d'indépendance, Kuja la renia définitivement, et sa mère se donna la mort quelques jours plus tard. Mais elle s'en foutait royalement.
Cette nouvelle vie lui permit d'implanter son respect et son sadisme, où elle fut connu de par le globe. Sans crainte des autorités des différents pays qu'elle visita, ses expériences guerrières sur l'île des amazones lui permirent quelques petites primes bien grasses, jusqu'au moment où Greeder décida d'entrer dans la cour des grands.
Do what you want cause a pirate is free !
Telle était sa philosophie à l'époque... Et elle n'a guère changé, malheureusement.
Ses bains de sang, comme vous l'aurez devinés, n'ont point arrêtés en ces moments de joie glorieuse. Perpétuant ses crimes sans ménagement, elle parvint à faire craindre le Gouvernement Mondial un instant, surtout lorsqu'elle renégocia sa place de Shishibukai à sa manière. Exterminant un vice-amiral sans remords ni raisons, elle en paya de son titre et de son immunité, huhuhu.


Chapter Two : Frogs
Marie-Joie et Shabondy Island
Grand & Red Lines


Holy Pain navigua longtemps avec son équipage exclusivement fait de femmes. Sur la route de tous les périls, elle accomplit de grandes choses mauvaises pour sa renommée, et bien vite, Greeder se vit poursuivie par le gouvernement. Mais comme tout bon pirate, elle leur résista, et ses premières primes fut plutôt faramineuses pour la rookie qu'elle était. Atteignant Shabondy sans grande difficulté, vous devinerez qu'elle s'illustra moyennement en temps que Super Nova. Sa prime dépassant les deux centaines de millions, sa tête n'imposait que la crainte. Rapidement, sur cette île regorgeant d'attrape nigauds et d'escroquerie, la belle prit part aux jeux de la vente d'esclave, et son trésor plutôt célèbre pour sa stature lui valut une amitié non négligeable avec les gros bonnets du coin. Elle faisait de tout dans ce domaine : autant la chasse aux ventes que l'achat des produits. Rien ne lui allait pas. Brutalement qu'elle tailla sa place dans le monde de la pègre dans la dureté de cette île. Le roc cassa sous ses coups.
Les Tenryuubitos purent admirer sa poitrine forte plusieurs fois. De passage sur l'île, Bone Crusher se permit de flirter avec quelques-unes des esclaves de ces hauts nobles en coulisse. Mais bien que sa personnalité serait assez folle pour fracasser leur bocal sur leur tête de gland, malgré tout, durant ces longues années où l'envie ne manqua guère, la belle s'abstint. Va savoir pourquoi.

Bien qu'elle riait de ceux qui l'embauchèrent comme Corsaire, jamais elle ne se plaignit de se rendre aux quartiers où elle tint de longue réunion. En fait, cette vipère étudiait — avec le peu de capacités cognitives qu'elle possédait — le meilleur plan pour venir dérober les trésors des Dragons Célestes. Jamais, évidemment, qu'elle n'eut l'intention de coopérer. À vrai dire, à chaque fois qu'elle se retrouvait en compagnie de ses homologues, elle piquait le somme, tricorne sur le nez pour que nul ne remarque. Malheureusement, ces longues siestes bienfaitrices où elle reposait son moral lui manque aujourd'hui, alors que seule, elle navigue à la recherche de ses anciens membres.
Parfois, elle regrette de n'avoir pas frapper sur ces cons, histoire de voir si c'était qu'elle empochait dix berry's à chaque que... Et puis zut, laisse tomber Greeder.


Chapter Three : A Wild Mosquito
Marie-Joie et Shabondy Island
Grand & Red Lines




1- Les eaux du fleuve changées en sang :
« [...] Le Nil fut nauséabond, et les Égyptiens ne purent boire des eaux depuis le fleuve [...] »
— Exode 7:14-25

2- Les grenouilles :
« [...] les grenouilles montèrent et recouvrirent l’Égypte [...] »
— Exode 8:1-25

3- Les moustiques :
« [...] toute la poussière du sol se changea en moustiques [...] »
— Exode 8:16-19
4- Les mouches (ou les taons) ou les bêtes sauvages :
« [...] des taons/ bêtes sauvages en grand nombre entrèrent [...] dans tout le pays d’Égypte [...] »
— Exode 8:20-32
5- La mort des troupeaux :
« [...] tous les troupeaux des égyptiens moururent [...] »
— Exode 9:1-7
6- Les ulcères :
« [...] gens et bêtes furent couverts d’ulcères bourgeonnant en pustules [...] »
— Exode 9:8-12
7- La grêle :
« [...] Yahvé fit tomber la grêle sur le pays d’Égypte [...] »
— Exode 9:13-35
8- Les sauterelles :
« [...] Elles couvrirent la surface de toute la terre et la terre fut dans l'obscurité ; elles dévorèrent toutes les plantes de la terre et tous les fruits des arbres, tout ce que la grêle avait laissé et il ne resta aucune verdure aux arbres ni aux plantes des champs dans tout le pays d'Égypte [...] »
— Exode 10:13-14,19
9- Les ténèbres :
« [...] il y eut d’épaisses ténèbres [...] »
— Exode 10:21-29
10- La mort du premier-né :
« [...] tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Égypte [...] »
— Exode 12:29-36


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Article spécial sur l'Ex-Corsaire Greeder !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Prologue - Les Protagonistes :: Préambule des Adhérents :: Préludes des Membres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit