AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Solo]Retour à la Maison, les Vestiges Reconstruits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar


♠ Leader Baroque Works ♠
♠ Fondateur ♠
♠ Nounours Officiel ♠


Messages : 495
Date d'inscription : 18/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
981/2000  (981/2000)
Equipage: Iron Lions of Babylone

MessageSujet: [Solo]Retour à la Maison, les Vestiges Reconstruits   Ven 22 Juil - 15:44

Droit, fier, je ne laissais rien apparaitre de mon voyage à partir de là. J'avais guidé et fait guider ma nouvelle recrue jusqu'à ses appartements dans l'un des immeubles les plus beaux de Chikagai. Elle semblait s'y plaire, mais son regard s'était éteint. Pour ma part j'avais continué mon travail. J'étais arrivé devant le bâtiment carré qui composait la Banque de l'Organisation et y versais mon or. Il y avait l'équivalent de deux fois la somme demandée pour le Zeppelin Prototype, ce qui fis que je gardais un quart de la somme pour avoir de petits bonus sur le vaisseaux. Je m'étais rendu rapidement à la Forge où je trouvais les Jumeaux, je leur parlais des petits plus qui m'intéressaient et étalais l'argent. Ils n'eurent pas à protester. Le sous-marin avait été ramené à Chikagai par mes ordres. Je retrouvais le vrai moi : celui qui donnait des ordres, qui commandait, celui qui était puissant. Enfin je pénétrais dans le vaisseau, refermais le sas et mettais le système en route. Le sous-marin était plus spacieux que ce dont je me souvenais : le sas d'entrée débouchait dans la salle des commandes, j'allais sûrement devoir feuilleter le guide d'utilisation à nouveau ; mon lit était toujours défait dans les dortoirs ; dans la cuisine des aliments précuits n'avaient pas été jetés et moisissaient dans une odeur qui me poussa a fermer la porte.

Le sous-marin avançait, je gardais un œil sur le manuel dans ma main tout en pilotant, la main sur le guidon. Il y avait une place de copilote vide à ma droite. Quand je sortais de la salle des commandes, il me fallait mettre la vitesse du sous-marin au minimum pour être sûr de ne pas foncer dans une falaise. Je pouvais aussi choisir d'accélérer, ce qui me raccourcissait nettement le trajet. Il me semblait avoir passé des semaines en mer, sur ma barque à dériver quand je dus rejoindre les deux îles, mais là je traversais l'étendue d'eau entre Yuki et Yosai en quelques jours simplement. Enfin, agitant le périscope, je remarquais que le sol subissait une légère courbe, pour remonter jusqu'à la surface. J'étais donc arrivé à destination. Je laissais le sous-marin sur la plage en faisant bien attention à ne pas être touché par l'eau de mer. L'île était restée la même, toujours aussi enneigée, les forêts toujours aussi luxuriantes, l'air toujours aussi froid. Je tenais Irmin dans mon dos, les mains sous son postérieur, comme si ce fut été un sac sans bretelles. Je passais une forêt d'arbres dont la moitié avait dépéri, puis arrivais aux environs d'un village. Ce village, je m'en rappelais bien.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

| Fiche Technique| Équipage |Description |Parti Soroichiste |



Dernière édition par Byrnison D. Iorek le Sam 23 Juil - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♠ Leader Baroque Works ♠
♠ Fondateur ♠
♠ Nounours Officiel ♠


Messages : 495
Date d'inscription : 18/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
981/2000  (981/2000)
Equipage: Iron Lions of Babylone

MessageSujet: Re: [Solo]Retour à la Maison, les Vestiges Reconstruits   Ven 22 Juil - 22:47

Les petites maisons étaient intactes, de la fumée sortait des cheminées. Tout dans un style très spécial : les maisons étaient originellement blanches, faites de pierre et de bois ; les poutres extérieures étaient peintes dans des couleurs chaudes ainsi que les portes ; et les toits en ardoise étaient recouverts d'une légère couche de paille. On nommait ces maisons des chaumières. Et chacune était espacée par une petite ruelle sombre. Alors que je passais dans la rue principale, j'eus un flash en apercevant du coin de l’œil une ruelle plus sombre que les autres. Une vision me montra un enfant, allongé dans son propre sang, qui tachait la neige. Irmin grogna dans son sommeil. Je continuais à avancer. Il semblait y avoir personne dans les rues, tout le monde était bien au chaud chez soi. De la buée sortait à chaque fois que j'ouvrais la bouche, j'avais oublié combien il faisait froid, mais comme à la Mer de Glace, je me sentais bien. Je me sentais chez moi. Je n'ai jamais aimé la chaleur, je l'ai plutôt haïe même. Je me rappelais quand je mourrais de soif dans le désert de Yosai... Il n'y avait qu'une chaleur que j'aimais, celle du corps de... Non, non ! Il fallait que je m'enlève ces idées de ma tête. Elle m'avait vraiment chamboulé. Je ne voulais pas lui faire du mal, il me fallait m'exiler. Soudain, un enfant apparut devant moi. Il me regardait, regardait mon ours et fronçait les yeux. Son visage me disait quelque chose... Ça y est ! Je me rappelais !
- Thomas, reviens à la maison. L'homme qui était sorti de sa chaumière poussa le garçon à l'intérieur, puis me dévisagea, avant de faire un pas en arrière en voyant l'ours que je tenais dans mes bras. Qu-qui êtes vous ? Que faites-vous ici avec cette bête ? Vous voulez vous faire tuer !
Je le reconnaissais, lui, pas son enfant.

Certes il lui ressemblait beaucoup, mais ce petit me rappelait un souvenir douloureux. J'étais alors en vêtements polaires, et il ne devait pas voir mon visage. J'enlevais l'écharpe qui masquait la moitié de mon visage, et retirais ma capuche.
- Qu'est-ce-que... votre visage ne m'est pas inconnu... Qui êtes vous ? Un voleur ? Un marchand ? Si c'est encore la Marine...
- Il y a dix-huit ans, une femme et son enfant habitaient un petit chalet non loin d'ici. Vous vous souvenez ?
- Non, non j'étais encore petit à cette époque là... quoi que... Vous voulez parler de la bonne femme tuée par la Marine, et son gosse disparu... ?
- Tout à fait.
- Ah, vous êtes donc de la Marine. Vous recherchez toujours ce sale mioche ? Rah, j'me rappelle quand nous l'avions coincé dans cette ruelle et que nous l'avions rué de coups...
Mes yeux s'assombrirent et mes poings se crispèrent, mais il ne voyait rien et continuait à se vanter. C'était lui, le chef de cette bande de crapules qui m'avaient tabassé jusqu'à me laisser presque mort...
- ... heureusement que la Marine nous a débarassé de ces deux-là. Ah ah ah ah !
Je voyais la femme de l'homme qui regardait ce qu'il se passait. D'autres villageois étaient à leur fenêtre. J'avais tellement envie de le tuer, mais peut être fallait-il mieux que je passe incognito.
- Indiquez-moi par où aller, je dois faire des recherches et j'espère trouver des choses dans les vestiges de leur chalet.
- Ah ah ah ah ! Vous êtes courageux, bonhomme ! Il n'y a plus rien là-bas depuis des lustres Les Marine ont tout fait cramer, ils se sont fait passer pour des villageois, histoire de bien berner l'enfant. N'importe quoi, comme si ce petit nain pouvait réfléchir. Il avait déjà été assez naïf pour se jeter dans un piège confectionné par des enfants...
C'en était trop. J'allais le tuer sur le champs, mais l'ours derrière moi grogna, comme s'il contestait mon idée. L'homme leva un sourcil, puis douteux m'indiqua la direction. Je la pris, à contre-cœur, et me préparais à découvrir les derniers vestiges de mon enfance. C'est là que j'établirais ma demeure.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

| Fiche Technique| Équipage |Description |Parti Soroichiste |

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♠ Leader Baroque Works ♠
♠ Fondateur ♠
♠ Nounours Officiel ♠


Messages : 495
Date d'inscription : 18/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
981/2000  (981/2000)
Equipage: Iron Lions of Babylone

MessageSujet: Re: [Solo]Retour à la Maison, les Vestiges Reconstruits   Sam 23 Juil - 1:04

J'avais toujours eu l'habitude de travailler en solo. En l'espace de dix jours j'avais monté un chalet plutôt imposant en faisant venir des matériaux de Yuki. J'avais tout de même été un peu aidé, mais j'avais tout rebati sur les fondations de mon ancienne maison. J'avais essayé de me conformer le plus à mes souvenirs avec la petite cheminée, le porte manteau, le tapis, ma chambre, celle qu'occupait ma mère à l'étage. Je ne savais pas pourquoi je faisais ça, mais j'avais l'impression que c'était là que je devais vivre. J'avais posé Irmin près du feu et je le voyais se prélasser tout en dormant. Il avait encore pris une bonne taille, il devait déjà faire dans les trois mètres dressé sur ses pattes arrières. Je ne savais pas combien de temps il dormirait comme ça, mais je commençais à m'impatienter. Pendant les six jours de construction j'avais dormi dans la fourrure à même la neige. Enfin, la maison avait été terminée. Vite faite, mais bien faite, elle ne perdait pas une once de chaleur à l'intérieur, mais me permettait aussi de changer rapidement de température en sortant. Je regardais la petite clairière : rien n'avait changé, si ce n'était que tout me paraissait plus petit. Mais évidement, entre temps j'avais pris trois fois ma taille de l'époque. Je trainais avec l'ours endormis, faisais semblant de me battre contre lui et lui lançais des boules de neige. Il ronchonnait de temps en temps, grognant quand je l'embêtais trop. Je me souvenais alors que c'était un Animal Divin. Vous me direz : pourquoi ce comportement enfantin ? Il y avait deux raisons à ça : la première était que je me sentais bien et que je me retrouvais dans l'environnement de mon enfance, la seconde était qu'il fallait que je cache le manque évident, mon besoin de Rose.

Le dixième jours, en plein milieu de la nuit, je reçus un appel. C'était Rosalie, elle avait encore fait des bêtises. Elle avait visiblement tué un homme - et ça je m'en réjouissais - mais s'était aussi introduite dans le chateau pour fouiller dans des papiers. Plus précisément, dans [b]mes|/b] papiers. L'homme me demandait comment agir, s'il fallait la punir :
- Non ! Ahem, non... non, ôtez-lui ses menottes et ramenez-la dans sa chambre. Amenez avec elle le Den Den Mushi, je vais lui parler. Je veux aussi qu'il y ait un homme sur le port et un navire prêt à appareiller. Maintenant.
J'entendis des bruits de pas, un cliquetis m'informa de l'action en cours, puis le téléphone raccrocha. Quelques minutes plus tard, je rappelais. C'était elle, je l'entendis commencer un mot, mais je ne la laissais pas parler, pas le temps :
- Rose... C'est moi... Prend toutes tes affaires, va au port et demande au commandant de te conduire à Yosai... Je t'attendrai là bas... Tu me manques...
Certes, c'était assez bref et pas vraiment précis, mais je savais qu'elle allait se rendre au port. Ainsi, je mis mes fourrures - des fourrures qui ne sentaient pas mauvais cette fois-ci - et sortais. Je ne me faisais pas de soucis pour l'ours, il dormait tranquillement.

La neige tombait en faible pluie, je contournais les hautes montagnes de l'île et arrivais au port. Il y avait de fortes bourrasques de vent, les vagues se fracassaient contre la jetée. Je m'asseyais, impassible, sur un banc et regardais l'horizon. Je restais là trente minutes, une heure, deux heures, dix heures, je m'endormais... J'avais sous-estimé l'attente, mais je n'en pouvais plus, je devais la voir, je voulais la voir. Je restais ainsi, dans l'inconfort total, sur mon banc, à regarder la mer, pendant trois jours. Le bateau arriva alors et déchargea la faible femme. Elle tremblait sous ses habits légers. J'avais oublié de lui dire de s'habiller chaudement. Je la pris dans mes bras, elle se rendit compte que ma peau était glacée. Je l'amenais jusqu'au chalet, et au feu nous nous réchauffions avec une bonne tasse de chocolat chaud. L'Ours n'avait pas bougé.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

| Fiche Technique| Équipage |Description |Parti Soroichiste |

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Solo]Retour à la Maison, les Vestiges Reconstruits   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Solo]Retour à la Maison, les Vestiges Reconstruits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Blues - Les Quatre Océans :: North Blue :: Yōsai-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit