AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les morts ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar


Contre-Amiral


Messages : 13
Date d'inscription : 02/07/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Expérience:
210/1000  (210/1000)
Equipage: Justice

MessageSujet: Les morts ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes.   Sam 23 Juil - 17:22

Introduction

( Musique d'ambiance : https://www.youtube.com/watch?v=MOJ91H4mraU )
A l'horizon, on pouvait percevoir d'innombrables échos de voix, de cris ou encore de pétards. Il était relativement aisé de deviner la raison de cette ambiance générale. La fête du printemps avait débuté il y a de cela quelques heures, à Micqueot. La quasi-totalité de la population était regroupée à l'intérieur d'une large place, elle-même englobée par des édifices, pour le moins imposants, et ruelles. Les habitants rendaient honneur à leurs Dieux à leurs manières, certains en priant, d'autres en chantant, ou encore en buvant. La plupart des musiciens étaient positionnés contre les batîments, sur la grande place, n'hésitant pas à placer un objet leur permettant de récolter un peu d'argent. On en retrouvait facilement un tous les quatre à cinq mètres. Plusieurs longues tables étaient recouvertes de nourritures et de boissons, passant de la viande au rhum. Les habitants étaient essentiellement autour de celles-ci. L'odeur alentour était un mélange, avoisinnant le vin et le grillé. Une scène avait été construite dans l'unique but de faire monter un groupe musical très célèbre dans North Blue. Comme tous les ans, et ce à l'annonce d'un animateur, la population danserait et chanterait. Néanmoins, toute fête ne se déroule pas sans un minimum de précaution et de sécurité. Et c'est là qu'Heihashi fait de nouveau surface. Il avait été convié à ce festival pour se charger du maintien de l'ordre. Maintien pour le moins compliqué. Il prit la mesure d'amener avec lui une vingtaine de marine présent dans son navire. Quatres principales rues menaient au centre de la place. Ce Contre-Amiral avait posté quatres hommes à chaque entrée, et les derniers surveillaient l'intérieur. Cette masse musculaire qu'était Heihashi ne passa pas inaperçu, et de nombreuses femmes n'hésitèrent pas à l'approcher pour l'inviter à danser. Notre homme ne prit même pas la peine de rougir, il se contenta d'un non poli puis continua sa route à la recherche du batiment, le plus élevé. Une fois en haut, il pourrait surveiller et analyser bien plus facilement la situation.

Voyant que tout se déroulait pour le mieux, il marcha en direction des tables, un sac assez ample à la main. De là, il regarda à droite à gauche, et se servit. Quelques cuisses de sanglier, de poulet, accompagnées de brioche, et de pain. Il ajouta à ceci deux bouteilles de verre remplis d'eau. Il remarqua également des confiseries dont il prit quatres bonnes poignées. Ce n'était pas que notre homme avait spécialement faim, mais tout corps a besoin de reprendre les nutriments qui pourraient lui être necessaire lors d'un effort. Et puis, rien n'est plus plaisant que de se prélasser en mangeant. Dans tous les cas, Heihashi plaça le sac sur son épaule et entra dans le batiment surélevé. Il n'en avait que faire de cette mission puisqu'elle le lui importait peu. Veiller sur des citoyens était loin d'être compliqué à ses yeux. Il s'attendait même à recevoir une missive lui permettant de se bouger, et de réutiliser ses compétences. Il faut bien avouer que les quelques coups qu'il avait grossièrement donné à des chasseurs de prime, menaçant le peuple, ne l'avait pas repu. Une fois en haut, il se posa tranquillement sur le rebord du toit. De là, il sortit deux escargophones. L'un permettant de dialoguer avec les marines présents autour et dans la place. L'autre lui servait à déclarer l'alerte au reste de son équipage. Si quelqu'un venait à perturber ces festivités, il ne s'en sortirait pas vivant.

Heihashi regardait attentivement l'ensemble de la population, tout en empoignant une cuisse de viande. Il n'hésita pas à croquer pleinement dedans. Pour le moment, personne n'avait l'air de l'avoir remarqué. En même temps, lors de ces fêtes, personne ne prend réellement la peine de regarder au dessus de sa tête. Il finit par fixer la mer au loin. Son regard s'y déposa, et n'en ressortait plus. Il venait, sans le vouloir, de se perdre dans ses pensées. Le contexte le plaçait dans une arène, entourée par de larges estrades. Une immense foule encourageait les deux combattants sur le terrain. Les deux humains paraissaient extenués, chacun avait clairement reçu des coups pour le moins important. En s'approchant de plus près, on pouvait très facilement reconnaitre Heihashi dans sa jeunesse. Il était dans une position délicate, mais maintenait sa garde. Tous deux avaient le torse nu, et le pantalon dans un état lamentable. Ils le savaient, le prochain coup serait le dernier. C'est son adversaire qui fit le premier pas. Il s'élança, brandissant son poing, et s'appretait à l'expulser. Notre masse sur patte était à bout de force, et se contenta de placer la paume de sa main dans l'axe du coup adverse. Une explosion retentit, et provoqua une bourrasque. Un bras retomba en morceau, un peu partout sur le sol. Heihashi paraissait, pour la première et dernière fois de sa vie, choqué. Il venait de briser le rêve de son rival, et le sien par la même occasion. En se reveillant, il remarqua qu'il avait subitement laché la cuisse de viande qu'il tenait. Celle-ci mit quelques secondes, mais s'écrasa sur le sol. C'est au même moment qu'un tir de fusil retentit. Un homme pour le moins masqué s'était positionné sur l'estrade.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Contre-Amiral


Messages : 13
Date d'inscription : 02/07/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
29/100  (29/100)
Expérience:
210/1000  (210/1000)
Equipage: Justice

MessageSujet: Re: Les morts ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes.   Lun 25 Juil - 11:43

L'homme, venant de monter sur l'estrade, n'hésita pas à s'installer confortablement sur une chaise après avoir provoqué un silence pour le moins pesant dans la population. Avec une certaine grâce, il prit dans ses mains le micro, et regarda en souriant les habitants. Son apparence était banale. Il portait un débardeur de cuir noir, avec un pantalon se rapprochant du style disco mais encore une fois de couleur noir. Les marines présents n'hésitèrent pas à contacter le Contre-Amiral par escargophone. Heihashi leur donna l'ordre de ne pas intervenir tant qu'il ne se passerait quelque chose de plus concret, et sans son ordre. Après avoir raccroché, il continua de fixer l'estrade, mangeant toujours sereinement ce qui se présentait dans son sac. Chaque habitant chuchotait, se demandant ce qu'il se passait, si c'était le début des festivités, ou un gêneur. Dans tous les cas, l'homme présent avait l'air plus que détendu. Celui-ci finit par sortir une télécommande, comportant deux boutons, de sa poche. Il tendit sa main vers le ciel, et appuya sur celui coloré en rouge. Presque instantanément, on pouvait percevoir un mécanisme se mettre en route sous le sol. La populace s'agitait mais ne bougeait pas tellement pour autant. Des barrières s'élevèrent très rapidement, et bloquèrent toutes les issues vers les ruelles possibles. Heihashi scruta attentivement les batiments, et remarqua que des snipers s'y étaient installés. La situation devenait critique. Il devina facilement qu'une de ces personnes tenteraient de s'installer sur ce toit également. Il attendit patiemment que l'homme en question parvienne jusqu'ici. Et en effet, après quelques secondes, plutôt longues, un être masqué ouvrit la porte. Il eut une grande surprise quand un homme, d'au moins deux têtes de plus, lui colla un énormissime coup dans la nuque, visant à l'assomer. Notre masse sur patte en profita pour lui retirer son escargophone. Ainsi, il pourrait écouter attentivement le déroulement de la situation du côté de l'ennemi.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les morts ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Blues - Les Quatre Océans :: North Blue :: Micqueot-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit