AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Arc Red Line] Chapitre I : Départ pour Grand Line

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
PersonnageContenu du Message

avatar


Sailing Fronter Agent


Messages : 47
Date d'inscription : 15/07/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
26/100  (26/100)
Expérience:
565/1000  (565/1000)
Equipage: Iron Lions of Babylone

MessageSujet: Re: [Arc Red Line] Chapitre I : Départ pour Grand Line   Ven 19 Aoû - 22:07

J'étais dans le lit de Iorek, j'étais bien. Je regardais le plafond et je repensais à ce que nous venions de faire. C'était vraiment trop bien, j'étais comme une enfant a qui on venait d'apprendre la vie. M'enfin! Sans doute aurions nous d'autres occasions de recommencer. Ça serait toujours aussi parfait, j'en suis sure. Iorek n'était plus là, il devait sans doute être allé travailler et avait sans doute dû me laisser une tonne de paperasse sur mon bureau. Je me levai, allai prendre une douche, m'habillai et retournai dans mes appartements.

Je ne me doutais absolument pas de ce qui m'attendait.

Je marchais tranquillement dans le couloir, je croisais plusieurs personnes qui me détaillaient à chaque fois qu'elles me voyaient. Je ne savais pas du tout quel était leur problème, et à vrai dire, je m'en fichais totalement. Soudain, j'arrivai au niveau de la porte de ma chambre, et j'entendis deux personnes en train de discuter, une homme et une femme. Qui est-ce que ça pouvait bien être? J'écoutais les deux personnes parler:

- En tout cas, je te remercie beaucoup pour ce que tu as fais, c'était brave. Si j'avais été humaine, je t'aurais sans doute donné un baiser furtif.

- Oh c'était trois fois rien, je ne voulais pas risquer de perdre une ancienne connaissance, Vénus.

Par Cancer! C'était Vénus et Irmin! Elle était en vie! Mon euphorie me poussa à ouvrir la porte d'un seul coup, sans prendre la peine de toquer. Ils étaient là, l'un en face de l'autre et se tournèrent directement vers moi lorsque la porte s'ouvrit. Vénus me regardait avec les yeux pétillant, et Irmin avait ce qui aurait pu ressembler à un léger sourire de satisfaction. En un éclair et sans réfléchir, je sautais à l'énorme coup de Vénus, attrapant quelques poils au passage. Elle était aussi contente que moi et se mit a ronronner sous les caresses que je lui donnait. J'étais tellement heureuse! Irmin entreprit de s'en aller, alors à peine arrivait-il au niveau de ma porte que je l'apostrophais:

- Irmin attends! Je voulais te remercier d'avoir sauvé Vénus, je te suis énormément redevable et je m'excuse pour tout ce que j'ai pu dire sur toi. L'énorme bête se retourna alors, et me gratifia d'un sourire:

- Tes excuses sont acceptées, et je m'excuse également sur ce que j'ai pu dire depuis ma renaissance. Iorek et toi formez un joli couple. Il avait dit ça d'un ton plat et solennel. Enfin, il se retourna et partit de la chambre. Je me blottit alors entre les pattes de la panthère et comme à mon habitude, je lui racontais ce qui c'était passé entre moi et Iorek... Nous étions de vraies commères.

D'ailleurs, où était-il, Iorek?

Le félin s'était endormit. Je me relevai alors et entrepris d'aller chercher Iorek. Je repassai d'abord dans sa chambre, puis, voyant qu'il n'y était pas, je le cherchai ailleurs, mais où? Je passai au peigne fin tout le zeppelin et aucune trace de lui. Puis, désespérée, j'entrepris de retourner à ma chambre. Je passai dans un couloir relativement étroit quand tout à coup, j'entendis bel et bien deux personnes en train de discuter dans une chambre, et ce n'était pas les deux animaux divins, mais Iorek... accompagné d'une femme. D'accord, que ce passait-il? De quoi parlaient-ils? Je voulais tout savoir. Je retournai alors en vitesse dans ma chambre, cherchai un Den Den Mushi et entrepris d'appeler Tenshi, il avait la capaciter de se liquéfier, il pourrait donc tout entendre de ce qu'il se passait dans la chambre. Mais c'est une autre personne qui répondit:

- Allô oui j'écoute? Oh, Miss Night, ravi de vous avoir, hmmm Mister Two? Ah je suis désolé Miss Night, mais celui-ci est à bord du Blue Dragonfly. Devrais-je lui transmettre un message? Allô? Al... J'avais raccroché, flûte, il n'était pas à bord, il ne me serait donc d'aucune utilité ici alors. Il fallait que je me débrouille par mes propres moyens. Je revenais alors devant la chambre, et tant pis, j'allai toquer, je voulais savoir qui était la prochaine à devenir une jolie statue de pierre à qui je couperai la tête, et bien plus. Je toquai alors timidement, une fois, une seconde fois, aucun bruit dans la chambre, je toquai alors une troisième fois plus fort, beaucoup plus fort même. Et je fus surprise de la réponse qui ne venait pas de la femme:

- Repassez plus tard! Vous ne voyez pas que nous sommes occupés!! Avait-il crié pensant que je devais être une domestique ou alors quelqu'un chargé de transmettre un message. J'étais profondément vexée, ce salaud était alors en train de fricoter sous mon nez avec une femme dont j'ignorait l'identité. Je retournai dans ma chambre furax. Je racontai tout à Vénus, celle-ci me disait qu'il ne fallait pas que je m'emballe, qu'il devait s'agir d'un rendez-vous important et secret, mais je ne voulais pas en croire un mot. Il me décevait tant... Il allait le payer cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♠ Leader Baroque Works ♠
♠ Fondateur ♠
♠ Nounours Officiel ♠


Messages : 495
Date d'inscription : 18/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
981/2000  (981/2000)
Equipage: Iron Lions of Babylone

MessageSujet: Re: [Arc Red Line] Chapitre I : Départ pour Grand Line   Sam 20 Aoû - 1:04

Nous faisions désormais route vers Grand Line, sans aucune interruption avant Reverse Mountain. Nous allions donc passer de l'autre côté de ces gigantesques montagnes, probablement devoir faire le tour du monde pour revenir sur les Blues, c'était donc un voyage périlleux, et nul doute puisque notre trajet portait bien le nom de la Route de "Tous les Périls". Tenshi était désormais au commandement du Blue Dragonfly. Il faisait officiellement partie de ma flotte, mais était désormais chef, s'il le voulait, de son propre équipage. J'avais fait ceci dans le but de séparer nos forces et d'avoir une procédure d'urgence si nous nous faisions attaquer. Pourtant, ce que Mister Two ne savait pas encore, c'est qu'il allait devoir conduire la flotte entière pendant un bon bout de temps. En effet, je comptais m'éclipser en douce du zeppelin pour m'introduire dans un équipage pirate, et il serait ensuite probablement plus aisé d'attaquer le Gouvernement sous les traits d'un honorable pirate d'un équipage quelconque - et ainsi de préserver l'effet de surprise pendant une durée supplémentaire. La dureté de la tâche pour Tenshi était de piloter la flotte de gigantesques zeppelins sans que ceux-ci soient reportés au Gouvernement, et donc de voler particulièrement haut dans le ciel car le bruit des vaisseaux monumentaux parvenaient facilement aux oreilles d'une personne sur la terre ferme, et aussi pour ne pas être à portée de vue. Mais pour l'instant, je lui avais simplement donné les instructions à suivre à la suite de sa question : être commandant de son zeppelin et en faire ce qu'il désirait, mais suivre la flotte jusqu'à Grand Line pour le moment au moins - et bien sûr il n'aurait pas le temps de faire ce qu'il voudrait ensuite, puisqu'il sera responsable de la totalité des aéronefs. Dans ma chambre, un simple navigateur non-gardé avec une voix étonnamment aiguë - l'on aurait presque dit une voix de femme, et ses compagnons se moquaient de sa tonalité de sa voix en l’appelant "Biquette" - tapotait sur une carte et faisait des gestes amples avec un compas et divers matériaux de cartographie. Mais je me fichais du trajet le plus court ou de ses conseils avisés, je n'avais qu'une question sur les lèvres :
- Pourra-t-on passer Reverse Mountain ainsi ?
Et quelle ne fut pas ma satisfaction quand l'homme hocha la tête et de m'annoncer ensuite :
- Nous passons, juste effectivement, mais nous passons. Jadis des vaisseaux énormes que l'on appelait les Armes Antiques passaient par Reverse Mountain, et ils arrivaient même à remonter le cours du courant !
Mes yeux s’agrandirent, et j'eus soudainement un flash-back de ma découverte sur l'île des monstres géants, où j'avais découvert les plans de construction de l'une de ces fameuses armes.
- ...et comparé à eux nos zeppelins font une taille de pacotille, cependant nous n'auront pas à nous inquiéter d'espace de la tranchée dans la montagne puisque celle-ci a une forme de triangle inversé : plus nous serons haut, plus l'espace entre les deux falaises sera grand, et au contraire un sous-marin devra faire face à des parois plus serrées.
J'y étais, Grand Line était à portée de main, et notre dernier obstacle disparut ainsi. J'étais seulement loin de me douter de ce vers qu'on l'on se dirigeait...

Une personne toqua à la porte et je répondis d'une voix sèche qui se voulait impérative que nous étions occupés. Mais il ne m'était pas venu à l'esprit que ça aurait été Rosalie qui désirait me voir, et je regrettais mes paroles bien plus tard. Elle s'était clôturée dans sa chambre, je m'inquiétais de ce qu'elle pouvait faire derrière la porte, cependant... Irmin était avec elle, et dans ma pensée il me disait que tout allait bien, qu'elle était juste triste.
- Elle pense que tu la trompes, elle a si peur de te perdre petit homme. C'est une femme très possessive, et la jalousie n'a pas de frontières dans son esprit. Heureusement, elle est vivace et parle beaucoup, je peux te dire qu'à part pleurer sur la fourrure de Vénus et se lamenter, elle ne fait rien d'autre.
- Mais euh... que fais-tu dans sa chambre ?
- Je la surveille, je sais que tu tiens à elle et elle pourrait faire des bêtises.
Ainsi donc l'Ours en Armure la surveillait, je sentis le stress quitter mon corps petit à petit, et retournant dans ma chambre je tombais sur mon lit, épuisé, mais surtout excité à l'idée d'aller sur cette mer formidable, témoin de tant de guerres et de batailles et hâtif d'y inscrire les miennes ! Si Rosalie me faisait la tête, tant mieux, je ne voulais pas qu'elle m'accompagne pour ma mission secrète, ce serait bien trop dangereux, et peu accommodant pour une personne comme elle. Elle ne supporterait pas de voir ces hommes qui la répugnaient à tout prix, les Pirates, et la manucure n'a pas sa place sur un navire d'un tel équipage.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

| Fiche Technique| Équipage |Description |Parti Soroichiste |

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sailing Fronter Agent


Messages : 47
Date d'inscription : 15/07/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
26/100  (26/100)
Expérience:
565/1000  (565/1000)
Equipage: Iron Lions of Babylone

MessageSujet: Re: [Arc Red Line] Chapitre I : Départ pour Grand Line   Sam 20 Aoû - 1:40

J'étais frustrée, énormément frustrée. Je n'aimais pas qu'on touche à ce qui m'appartenait, et entre autre, Iorek en faisait partie. C'était comme ça point. Oui je me suis fais les film les plus inimaginable, Vénus avait les poils de la patte gauche tout trempé à cause de mes larmes. Elle essayait de me réconforter comme elle pouvait, Irmin était la lui aussi, et j'entendais les pas de Iorek derrière ma porte, mais pour rien au monde je ne lui aurais ouvert. Qu'il aille dans la chambre de cette femme que je me jurai de démolir. Après tout, ça il savait faire, il avait un charme naturel qui séduisait toutes les femmes à bord du zeppelin, elles étaient toutes raides dingues de lui, seulement, il était à moi et à moi seule. J'avais trouvé mon plan de vengeance, je voulais lui faire aussi mal qu'il m'avait fait mal.

J'allais fouiller ses papiers, venir avec lui pour sa prochaine mission et la faire foirer. A la suite de quoi, je m'en irai définitivement.

J'étais résolue! Il n'était pas bon pour moi, avec lui, mes ambitions ne seront jamais des réalités, il fallait que je m'en sépare. Je savais alors que si je faisais de sa prochaine mission un échec, il n'hésiterait pas à me virer. Et comme ça, je n'aurais pas besoin de lui annoncer que je m'en vais, il s'en chargerait lui même. Je n'en parlai pas à Vénus, je savais qu'elle le répéterait à Irmin qui lui-même le répéterait à Iorek. Il était tard, tout le monde dormait. Je sortis de ma chambre sur la pointe des pieds et me dirigeai vers la chambre de Iorek. Naturellement, j'avais un double des clefs. J'entrai discrètement. Avec l'agilité dont je faisais preuve, j'étais sure qu'il ne se réveillerait pas. J'arrivais maintenant dans son bureau. Je me mis à fouiller un peu dans tous les dossiers qui me tombaient sous la main, je regardais son agenda... Je vis plusieurs rendez-vous important avec telle ou telle personne. Et puis, mon attention se focalisa sur une page. Il n'y avait rien d'écris, seulement une petite inscription écrite en haut de la page: Rose. Il m'avait consacré une journée entière, ou presque. Mes sentiments revinrent à la surface un très bref instant, mais je les contrôlais. J'étais redevenue un coeur de pierre, et je me jurai de ne plus faire deux fois la même erreur.

Soudain, après quelques minutes de recherches, je tombais sur un dossier intitulé: Grand Line ; Intrusion, Pirates. J'ouvrai le dossier et en lus la quasi totalité. Par cancer, Iorek voulait s'infiltrer dans un équipage pirate afin de mieux atteindre le gouvernement mondial. Je n'en revenais pas, il m'avait tout de même caché ça, une opération de la plus haute importance, il savait que j'étais douée pour l'espionnage, que l'intrusion était mon domaine, mais il ne m'en avait pas parlé... Pourquoi? Sans doute pensait-il que j'étais trop "fragile", que je ne pourrais pas supporter tous ces hommes autours de moi, que la vie sur un équipage ne me réussirait pas, que je ne pourrais pas vivre dans autre chose que du luxe? Il me décevait. Il ne me faisait nullement confiance. En revanche, dans un dossier annexe, je lus qu'il avait quand même confié le commandement des deux autres zeppelins à Tenshi. Pfff! Il n'avait qu'à se marier avec lui! Oui j'aimais bien Tenshi, il n'avait rien de méchant à proprement parlé, mais sur ce coup, Iorek avait plus confiance en lui, et ça je ne l'acceptais pas. Afin qu'il soit au courant de mon intrusion forcée, je décidai de coller un post-it sur le fameux dossier: Je viens, ce n'est pas discutable. Voila, comme ça il avait la preuve qu'en matière d'espionnage, j'étais bien meilleure que lui. Je faisais donc demi-tour en prenant soin de tout remettre dans l'ordre où je l'avais trouvé.

Sur le chemin du retour, je croisai Irmin. Il était planté là à me regarder avec des yeux à moitié fermés.

- Tu as besoin de quelque chose Irmin? Disais-je d'un ton calme et innocent. - Je ne suis pas aveugle Rosalie. Ce que tu as fais ne témoigne pas non plus de la confiance que tu dois lui porter. Et fais attention, tu risquerais de trouver bien plus que tu ne penses chez les pirates. Bonne nuit.
Ce qu'il avait dis avait réussis à semer le trouble dans mon esprit, que voulait-il dire par la? Je chercherais la réponse en temps voulu, je tombais de sommeil. Je retournais donc dans ma chambre et me blottis dans les pattes douces et soyeuses de Vénus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Arc Red Line] Chapitre I : Départ pour Grand Line   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Arc Red Line] Chapitre I : Départ pour Grand Line

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Blues - Les Quatre Océans :: North Blue-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit