AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rixe ou chance? Le début du voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PersonnageContenu du Message

avatar


Pirate des Mers
Moderateur en Chef
Extremiste Communiste


Messages : 54
Date d'inscription : 04/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
21/100  (21/100)
Expérience:
11/1000  (11/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 8 Mai - 20:56

Briss kingdom était maintenant en vue, les marins exécutaient les manoeuvres pour amarrer dans le port, Lys les entendait s'affairer sur le pont, le bruit de leurs pas résonnant dans le pont secondaire, elle avait été tranquille jusque la, personne ne voulait engager la conversation avec elle, personne ne l'avait approcher durant toute la traversé depuis Hebi Island, elle avait pu tranquillement lire ses livres et créer des baumes pour les marins...un petit marché entre elle et le capitaine du navire.

Il connaissait la réputation de Lys, elle s'était déjà occupé de certains de ses marins par le passé en échange d'argent, la elle le faisait en échange d'un service, le capitaine du navire marchand avait effectué sa part du marché, elle allait donc lui remettre sa commande, les marins se blessaient facilement sur un bateau, les échardes, les cordes, des petits problèmes au quotidien qui profitait aux médecins, elle donnerait les baumes cicatrisant une fois à quai.

Elle monta sur le pont, ses getas frappant avec un bruit différent de ceux des bottes sur le bois, elle s'appuya sur le bastingage pour regarder la ville, les marins se retournèrent ne pouvant s'empêcher d'échanger quelques regards ou quelques insultes à son encontre. La sorcière borgne, c'était comme cela que certains l'avaient surnommé pendant toute la traversé, elle lui suffisait de regarder dans la direction ou les moqueries étaient lancé pour que celles ci cessent immédiatement, certains ayant trop peur de ce qu'elle pouvait leur faire, cela ne lui importait peu...

Ils étaient maintenant à quai et elle se dirigea vers le capitaine du vaisseau et lui tendit un petit sac sans rien dire, elle descendit la passerelle de bois pendant que le capitaine vérifiais le sac en lançant un "bonne chance" sans aucune émotion, il n'avait que faire d'elle et la réciprocité était vrai. Si demain ils mourraient, ce ne serai surement pas à cause de ce qu'elle leur avait fourni...

Elle pénétra dans la ville, s'éloignant doucement des quais, c'était la première fois qu'elle quittait son île natale pour aller dans une autre ville, mais les gens se retournait quand même sur elle, la dévisageant à cause de son oeil manquant, certains ne faisait même pas attention à elle, se préoccupant de leur travail, de leur tache. A l'autre bout de la rue, se trouvait une taverne, meilleur moyen de trouver un autre capitaine de bateau pour aller sur une autre île....ou alors trouver un capitaine en direction de Grand Line.

Elle avait questionné sa grand mère au sujet du coualt avant de partir, celui ci se trouvait quelque part sur Grand Line, elle ne savait pas ou exactement, ce qui limitait déjà les recherches à une zone...et quelle zone! Grand Line était la mer la plus dangereuse de ce monde, pirates, monstres marins, météo aléatoire, bref tout ce qui pourrait s'apparenter à de la fantaisie ou des contes, mais tout cela existait bel et bien.

Elle pénétra dans la taverne, les relents d'alcool lui sautèrent au visage, il y avait principalement des hommes, les seules femmes étant ici était soit des serveuses, soit des putains. Certains jouaient aux dés sur une table, d'autres cuvaient dans un coin et d'autres encore claquaient leurs mains sur le cul d'une catin, une belle clientèle en somme. Elle se dirigea en direction du comptoir, posa son sac sur le sol et son derrière sur le tabouret.

Elle n'eut même pas le temps de demander quoique ce soit au tenancier qu'une main claqua sur ses fesses occasionnant un rire gras derrière elle.

Alors poupée, on cherche d'la compagnie?

Elle renversa son tabouret, attrapa l'homme par la gorge serrant sa glotte. Elle ouvrit de son autre main sa veste dévoilant l'attirail de fioles à celui qui avait eu le malheur de la considéré comme une putain. Deux de ses copains se levèrent et s'arrêtèrent net en voyant l'attirail de fioles.

Décide toi...En combien de temps veux tu mourir?


Elle le fixait avec son seul oeil valide, lui paniquait déjà se demandant à qui il avait à faire...

Hé doucement ma jolie, c'est aux Borders que tu t'attaques la tu le sais?

Elle envoya l'homme valser sur le comptoir, l'étourdissant légèrement, elle pris une de ses fioles et la déboucha, une odeur acre vint chatouiller ses narines, elle y était habitué. Elle saisit la main du malotru et versa la moitié du contenu sur celle ci, on pouvait entendre le sifflement caractéristique de l'acide qui ronge quelque chose.

L'homme se mit à hurler, sur le dessus de sa main se couvrait déjà de cloque, elle le lâcha et celui ci se mit à gigoter dans tout les sens, il attrapa un verre d'alcool et le renversa dessus comme pour atténuer la douleur, mais rien n'y faisait, il avait arrêté la propagation de l'acide, pas ce qu'il provoquait.

Tu as 24 heures, soit tu me ramène tout ton argent et tes plus belle excuses, soit tu meurs. Le poison attaque lentement les vaisseaux sanguins, cela va remonter progressivement dans ton bras, si cela arrive au coeur....tu finiras dans une jolie tombe...

Enfoirée...arg...tu vas voir ce qu'il en coute d'emmerder les Borders...

Je ne connais pas....


Il partit en direction de la sortie, suivit par ses deux camarades, sans doute pour demander de l'aide à leurs capitaine et à leurs amis, ils reviendraient sans doute, elle serait peut être déjà partie...Elle remit le tabouret en place et s'adressa au patron, sa voix faisant écho dans la salle maintenant silencieuse.

Vous connaissez un navire ou un équipage en partance pour Grand Line?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Capitaine


Messages : 52
Date d'inscription : 19/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
478/1000  (478/1000)
Equipage: The Legendary Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 15 Mai - 17:14





☼~• Le Navire avait voyager durant à peu près une semaine, voguant au grès des vagues, heureusement que Dracau était navigateur. Enfin, l'étroitesse de la barque commençait à peser sur les Pirates, seuls points positifs, ils étaient riches et avaient appris à mieux se connaitre et à s'apprécier, on pouvait véritablement les appelées des ami maintenant. L'arrivée au port de Briss kingdom fut quand même un soulagement qu'ils apprécièrent avec beaucoup de respect. Après tous ce temps passer en mer, Soki voulait picoler et se ternir en bonne compagnie en priorité. Il dit à Dracau de partir devant régler les détails pour le bateau, lui il emprunta l'allant centrale de la ville en sortant du port, déambulant à la recherche de la première taverne venu. Il tomba sur une taverne à l'aspect sympathique, une musique rock, des jeux d'argents, des relents d'alcool et des prostitués se déhanchant sur les clients, tout ce qu'il aimé en soit. Le vice dans son plus simple appareil, les différents pêches par excellence sont le train-train d'un Pirate. Il rentra donc et s'installa à une table libre sur le balcon intérieur de la taverne. Soki commanda trois bouteilles de rhum et siffla une jeune beauté blonde apparemment sans client. Elle s'installa naturellement sur le genoux avec un "Salut beau black, tu bois quoi ... ?" en guise de politesse. Une fois qu'une autre serveuse fut arrivée avec sa commande, elle déboucha une première bouteille et la mit dans la bouche du jeune homme. Ensuite, elle but à son tour. Au bout d'un quart d'heure l'alcool fort commençant à faire effet, Soki commença à faire semblant de boire, gardant un minimum de lucidité même si sa joyeuseté et son ivresse était fortement visible par le sourire éclairant son visage. Un épéiste digne de ce nom ne se laisse pas totalement avoir par le piège de la boisson, gardant toujours de quoi pouvoir combattre en cas nécessaire.

☼~• La prostitué quand à elle était muer par l'excitation de l'alcool et de la beauté du jeune homme. Elle ne se retenait plus du tout et semblait avoir débrider ses limites, embrassant le black de sa langue experte. Lui, profitant quelque peu faisait le tour du propriétaire, les mains aux endroits stratégiques. Un raffut proche lui fit sortir sa tête des seins de la belle blonde, en bas de l'estrade devant le comptoir un homme venait de claquer les fesses du nouvelle arrivante du bar. Erreur, juste en la regardant Soki sentait le danger émanait d'elle, limite sa main était prête à agripper son sabre si sa tourner mal. L'adrénaline du danger l'exciter encore plus, il caresser négligemment les cuisses dénudés de sa charmante hôtesse, fixant la scène en dessous d'un regard carnassier. Le spectacle augmenta en tension quand elle renversa rageusement son tabouret et attrapa le poivrot à la gorge. Elle lui montra ensuite des choses en dessous de sa veste qui eut l'aire de dissuader deux hommes essayant de venir à la rescousse de leurs camarade de boissons. Décidément la curiosité de Soki était de plus en plus piqué à vif, elle lui parla ensuite, surement un discours intimidant et fort intéressant mais le bruit ambiant et la distance empêcher le Pirate d'en profiter. Mais bientôt, plus besoin de parole, place à l'action. Elle l'envoya l'étendit avec une force surprenante sur le comptoir et sortit quelque chose ressemblant à une fiole de sa veste. L'inconnu versa le contenue sur la main du poivrot qui hurla de douleur d'une intensité si puissante que la l'assistance arrêta toute autres activités. Le poivrot semblait bruler de l'intérieur, arrosant le membre touché par le liquide de tout ce qui lui tombait sur la main. Bientôt, il se lassa et sortit en courant avec deux camarades. Il allait surement revenir avec des renforts si c'était un Pirate, peut être un équipage. De la belle action en perspective, Soki se lécha les lèvres de plaisir et but une dernière gorgé de rhum. Il congédia la catin avec un billets placet dans son maillot de bain et marcha en direction de la femme dangereuse. Quand il arriva derrière elle, il se mit à applaudir, il entendit également quelle demandait au patron si il connaissait un navire ou un équipage en partance pour Grand Line. Une chance pour Soki lui qui cherchait justement des membres d'équipage, qui plus est, elle semblait très forte, assez pour le rejoindre. Les odeurs de médicaments et de produits émanant autour d'elle n'échappèrent pas à son flair animal, elle était probablement docteur. Il glissa donc d'une voix suave et intéressés, un sourire comparable à celui du Chat du Cheshire sur le visage :

"Le mien compte bien y faire un tour prochainement ... Si ça t'intéresse, je suis à la recherche d'un médecin, à en juger par les odeurs émanant de toi tu dois en être une. Vu ta prestation avec le poivrot de tout à l'heure tu sait visiblement te défendre, c'est donc parfait ! ^^ ♪"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Pirate des Mers
Moderateur en Chef
Extremiste Communiste


Messages : 54
Date d'inscription : 04/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
21/100  (21/100)
Expérience:
11/1000  (11/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Jeu 19 Mai - 18:49

Rien qu'une petite altercation pour refroidir une atmosphère saturée d'alcool...à moins que cela ne serve qu'a échauffer les ardeurs de certains à déclencher une bagarre générale, ou alors applaudir la jeune femme...Oui c'était bien des applaudissements que Lys entendait, ils émanaient de derrière elle, elle ne se retourna pas laissant l'inconnu approcher un peu plus, elle savait se défendre, elle venait de le prouver à tous, alors que voulait il?

"Le mien compte bien y faire un tour prochainement ... Si ça t'intéresse, je suis à la recherche d'un médecin, à en juger par les odeurs émanant de toi tu dois en être une. Vu ta prestation avec le poivrot de tout à l'heure tu sait visiblement te défendre, c'est donc parfait ! ^^ ♪"

Déjà? Comme quoi parfois le hasard fais bien les choses, elle venait sans doute de trouver son ticket pour explorer Grand Line, néanmoins cette réponse rapide n'était pas du gout à Lys, elle porta sa main à son visage et la sentit....C'est vrai, elle avait finit de concocter des baumes pour un équipage et ses mains sentait les herbes médicinales qu'elle avait aucun mal à identifier...

Tu as raison, je sens effectivement les herbes, mais il faut plus que cela pour se dire docteur, par chance, oui je sais soigner les gens, non je n'ai pas de quoi payer la traversée de Grand Line mais je peux garantir la survie en cas de blessure, le reste dépendra de la volonté, il me semble que c'est un beau compromis...

Elle fit signe au barman qui s'empressa de lui servir un verre, elle releva le tabouret avec son pied d'un coup sec, attrapa son verre et se retourna vers la personne qui l'avait interpellé tout en s'asseyant sur le tabouret.

C'était un pirate....enfin elle le supposait, rien ne pouvait le lui prouver, mais la plupart du temps ce ne sont pas des marines ou des marchants qui se prélassait dans un bar ou il y avait des putes...Pirates, bandits ou pourquoi pas des gens qui n'avait pas peur mais qui restait quand même dans leur coin pour pas avoir d'ennui. Il était assez grand, une musculature bien dessiné ce qui supposait qu'il savait sans doute se battre.

Elle but le contenu de son verre et le reposa sur le bar, esquissa un mince sourire et reprit

Alors cela vous convient il?

SORT DE LA SALOPE!!


Elle souriait pleinement maintenant, elle savait que le soudard qu'elle venait d'empoisonner n'avait pas eu le temps d'amasser tout l'or qu'il possédait mais plutôt de ramener ses petits copains, Lys se leva, laissant le claquement de ses getas contraster avec le silence qu'il régnait dans le bar.

Excusez moi, je vais chercher ce qu'il me doit...

Elle dépassa le pirate et sortit dans la rue, tombant nez à nez avec une dizaines de pirates, armes aux poings, elle s'avança dans la rue en soupirant, elle savait comment tout cela allait finir...

Alors c'est ce moucheron qui a brulé ta main?

Nan boss, elle m'as empoisonnée, c'est ce qu'elle a dit...

Vous devriez l'écoutez boss...Et je ne vois pas l'or que je t'ai demandé...

Et moi je te vois morte dans moins de 30 secondes si tu ne donnes pas le contrepoison à Gludio!

Dites moi juste ou se trouve votre navire, que je puisse le piller tranquillement une fois que je vous aurais tous mis hors jeu...

Salope!!

Poison Vial...

Gludio se ruait maintenant sur elle, Lys mis la main sous sa veste et en sortit une autre fiole qu'elle lança aussitôt en direction du visage du pauvre pirate qui n'avait pas compris ce qui lui arrivait...La fiole se brisa sur son visage, répandant une version fulgurante de son poison qui entreprit aussitôt de ronger les chairs, faisant hurler à la mort celui ci.

Lys avait déjà une autre fiole dans la main, elle savait qu'elle allait devoir utiliser plus que ce qu'elle avait sous sa veste et devoir faire appel à son fruit, mais quand Gludio se retourna vers ses camarades comme pour demander de l'aide ils étaient choqué à la vue de son visage, elle esquissa un sourire et écarta les cheveux de son visage.

C'est pas mortel si c'est rapidement soigné enfin... j'ai pas tellement envie de le soigner non plus...

Elle aimait bien provoquer les gens, mais lorsque le combat était inévitable, les provoquer ne rimait à rien, juste à la faire jubiler...

On la bute les gars! Tous sur elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Commandant


Messages : 20
Date d'inscription : 05/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Mer 1 Juin - 18:34

Keys a navigué sur West Blue pendant plusieurs mois sans réussir à trouver un équipage parfait pour elle. C'est avec fatigue qu'elle débarqua sur Briss Kingdom, dans sa petite barque de pêche et s'affala sur le sable chaud de la plage.

- Ohhhhh qu'ça fait du bien ! dis-je allongée sur le dos, la main devant les yeux à regarder le soleil brillant... Tiens, quess'que c'est ?
Péniblement, je me relevais, les yeux cernés et les bras pendants, un oiseau me regardait avec des yeux ronds, son regard malin n'inspirait aucune confiance.
- Quess t'as à me regarder comme ça, toi !
- Couac !
Visiblement la conversation ne pouvait pas s'établir, mon cerveau marchait comme à l'envers et ma tête tournait. La seule bonne idée qui me vint fut de me mettre à l'ombre derrière un palmier environnant. A moitié inconsciente, je tombais dans le sommeil... Plus tard je me réveillais avec un terrible mal de tête, le soleil était passé de l'autre coté du ciel et le crépuscule commençait déjà à pointer son nez. L'oiseau avait disparu... et mon repas dans mon sac aussi ! Je savais bien qu'il ne fallait pas que je reste à côté de cette enflure. De rage je cognais dans le palmier derrière moi, une noix de coco tomba a deux centimètres de ma tête. Surprise et surtout effrayée, je reculais d'un bond avant de me rendre compte de l'objet.
- Ouffff, j'ai eu chaud ! Une noix de coco... est-ce que j'ai encore mon canif... Je farfouillais vivement dans mes poches, cherchant l'objet qui me permettrait de me nourrir de ce fruit. Certes je n'aimais pas beaucoup la noix de coco - en revanche un ananas aurait été le bienvenu - mais quand on a faim... on a faim, quoi ! Après une longue et angoissante minute de recherche, je réussis enfin à trouver le couteau, et déjà je trépanais la noix de coco. A l'intérieur... il n'y avait rien.
- Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon !! Il me faut quelque chose à manger, à boire ! Satanée noix de coco. Je pris le fruit et le lançais loin. Quelle chance ! Dans cette même direction un village me tendait les bras, j'espérais là-bas trouver de quoi manger ; ainsi j’avançais en écartant les plantes et les branches, faisant attention à où je mettais les pieds.

Je réussis finalement à joindre le village qui n'était pas si proche que ça. Dans une allée terreuse s’alignaient baraques vides et pourries, l'odeur rance du bois moisi et de diverses choses - dont je ne citerai pas l'origine - en décomposition m’écœurait tant que j'en oubliais ma faim. Ah comme la vie est injuste, ça faisait deux fois aujourd'hui que la nourriture me faisait faux bond ! Les bras pendants et le pas lourd, je continuais mon chemin jusqu'au prochain village. Sur la route je faillis être écrasée par un rhinocéros sauvage, être mangée par un hyène et piétinée par un troupeau d’antilopes, décidément cette île était une vraie savane, ou alors une réserve naturelle ! Je ne pensais pas avoir autant raison jusqu'à croiser la route de lions. Oui, je n'ai vraiment pas de chance, mais il faut bien faire avec... Après avoir couru aussi vite que j'ai pu - et il est vrai que la peur donne des ailes - j'ai réussi à atteindre la route à nouveau. La nuit était alors tombée, il fallait que je trouve un endroit où dormir, je choisissais alors un arbre. Aussi cruche que je suis, je n'avais pas remarqué que c'était l'habitat de chimpanzés. C'est tôt le matin que je fus réveillé : l'un d'eux était en train de me toucher les seins, un autre me reniflait la jambe droite. Réagissant plutôt violemment - il faut le dire - j'ai du reprendre mes petites endurances quotidiennes pour semer les parents des deux singes. J'en avais marre de courir, et puis j'avais faim, et soif ! Je percevais enfin l'orée de la forêt et, pile poil à la sortie, je me pris une liane qui me fit faire une gamelle tout ce qu'il y a de plus burlesque pour enfin atterrir sur les fesses, toute retournée : mon dos était à nu, ma tête était sous mon ventre et entre mes cuisses, devant moi je pouvais voir un village, vivant cette fois. En plein milieu de ce village, un combat se déroulait : une femme blonde avec un large manteau et, il faut le dire, un sympathique fessier, faisait face à une horde de pirates enragés. Des deux cotés du terrain, hommes et femmes s'alignaient pour observer le spectacle. Faisant une roulade pour me remettre à l'endroit, j'avais moi aussi prévu d'assister au phénomène de foire, et je gueulais :
- Ouais vas y ma grande, fais leur la peau à ces abrutis !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Capitaine


Messages : 52
Date d'inscription : 19/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
478/1000  (478/1000)
Equipage: The Legendary Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 5 Juin - 10:33



Celldweller - Under My Feet ♪

☼~• L'inconnu avoua d'une étrange façons qu'elle était bel et bien médecin, elle ajouta qu'elle n'avait pas de quoi me payer, mais qu'elle soignerai mes camarades en compensation. 'était parfait, Soki venait donc de dégoter par le plus grand des hasard un médecin, personnalité indispensable sur quelconque navires voulant effectuer la traversée de Grand Line. L'inconnu releva son tabouret et s'asseye dessus en commandement un autre verre, elle s'empressa de le finir d'un traite quand une voix venant de l'extérieur parvint à l'intérieur du bar. "Sort de la, Salope !!" Visiblement les Pirates qu'elle avait humilié était de retour, et surement pas seules ...

☼~• La nouvelle recrue du Pirate s'excusa en souriant et sortit du bar, elle avait l'air heureuse d'aller mettre une branlée à ces Pirates, décidément elle lui plaisait de plus en plus. Quand Soki sortit pour voir si sa nouvelle amie se débrouiller, il constata qu'elle était déjà au prise avec une dizaine de Pirates, elle user à nouveaux de mystérieuse fiole dévorant la chair des victimes. Les pirates criait d'agonie dans la rue, ameutant les passants et autres curieux. Celui qui était visiblement le chef était à présent hors de lui, il ordonna la liquidation pur et dur de l'étrange femme. Les badauds semblait s'en donner à coeur joie, une hurluberlue débarquait de nulle part encouragea même sa recrue d'une voix éraillé. Il restait à peu prés 15 Pirates face à la jeune femme, pas très équilibrée tout ça . Avec sa naturelle bienveillance et son sens de la probité, il décida de lui filait un léger coup de main. Il sortit la lame de son sabre tranquillement, puis tel un éclair zigzagua entre les Pirates les zébrant au passage d'un coup de sabre chacun. Il avait volontairement épargné le chef pour le laisser se battre en duel avec sa recrue, pour voir si elle pouvait s'en sortir, dans le pire des cas il lui viendrai en aide. Le temps semblait s'être arrêter durant son assaut, il reprit son cours quand il recommença à marcher tranquillement, à présent de l'autre cotés de la scène en cours. Il glissa tranquillement sa lame dans son fourreau à l'horizontal, puis quand la garde rentra en contact avec le fourreau, il murmura : "#Instant Céleste ♪#". Tout les Pirates s'écroulèrent alors, une trace de sang rouge découpant leurs torse, pas très profondément, Soki ne maitrisait pas encore suffisamment la technique, mais juste à assez pour les mettre hors-combat. Moqueur il déclara au deux derniers combattants :

"Voila qui me semble plus équitable ... A présent, un duel s'impose pour régler vos problème, je vous en prie ... Battez-vous ! ^^' ♪"

☼~• A la limite de l'organisateur de combat clandestin, Soki démontrait une part de masochisme sommeillant en lui, après tout, tout le monde à son côtés sombre. Le Pirate alla donc se placer à côtés d'une belle rouquine très peu vêtue, l'air un peu ahuri, puis il s'assit sur le dessus d'un tonneau trainant la. Essayant de profiter un maximum du spectacle qui s'annonçait ....

[Sorry for le retard, en plus la qualité est pas top mais bon ... ><']

Edit by Hitsa : C'pas grave, ca reste lisible et j'ai vu pire. Une hurluberlue... non mais abusé là xD
J'vais te casser la tête moi x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Pirate des Mers
Moderateur en Chef
Extremiste Communiste


Messages : 54
Date d'inscription : 04/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
21/100  (21/100)
Expérience:
11/1000  (11/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 5 Juin - 19:03

Le combat était encore plus facile que prévu, son futur capitaine venait de mettre à bas les hommes de main, un geste fort appréciable mais qui ne servait malheureusement à rien, ils n'étaient pas vraiment une menace pour elle, attaquant plus avec leur force qu'avec leur tête. Elle marcha sur Gludio comme s'il n'était rien de plus qu'un obstacle qu'elle devait franchir pour atteindre son adversaire.

Le capitaine des Borders semblait choqué de voir son équipage à terre en quelque secondes face à deux individus. Il leva son arme et tenta de frapper Lys, celle ci s'écarta bien avant que le coup n'arrive et le capitaine toucha son sous fifre mettant prématurément fin à ses souffrances.

Noble de la part d'un chef de mettre fin aux jours des mourants, à première vu les autres sont juste blessé, leur vie n'est pas encore en danger, je vous préviens, il serait dommage d'avoir des morts inutiles dans vos rangs.


Le capitaine vit rouge et tenta une nouvelle fois d'atteindre Lys avec un coup de taille au niveau de la tête, cette fois ci il faillit la toucher. Une coupure venait d'apparaitre sous l'oeil encore valide de Lys, celle ci recula de plus en plus mettant de la distance entre le pirate et elle pour pouvoir mieux voir venir les attaques de celui ci. Elle fut saisit à la jambe par un pirate encore conscient , l'empêchant de se mouvoir.Elle lui lança un regard mauvais, voulu prendre un de ses poisons et lui verser sur le visage mais un autre pirate lui agrippa le bras, l'empêchant de riposter.

Concentre toi sur ton adversaire!

Merde...

Le chef venait de se ruer vers elle, pendant qu'elle était occupé avec ses deux comparses, elle n'avait pas eu d'autre choix que de faire appel à son fruit du démon. Ses jambes se fusionnant prenant par surprise le pirate au sol qui venait de la lacher, se demander ce qui se passait. L'autre était toujours accroché à son bras mais peu importe, sa liberté de mouvement était maintenant rétablie, elle se laissa glisser en arrière emportant avec elle le malheureux qui la tenait, l'arme fendant l'air juste au dessus de sa tête.

Les gens qui s'était rassemblé autour pour voir le combat, avait devant leurs yeux une femme dont le corps était maintenant couvertes d'écailles en nuance de brun avec quelques taches noires, la queue se terminant par une sorte de protubérance qui faisait crisser les écailles quand celle ci s'agitait. Une bouche qui était maintenant orné de deux crochets d'une belle taille et d'une langue anormalement longue et noire.

Hebi Hebi no mi....modèle ssssserpent à sssssonnette....Je sssssuis déssssolé d'en arriver la, mais tu ne t'en ssssssortira pas vivant...

Une langue tout à fait reptilienne entrait et sortait de sa bouche, lui permettant d'acquérir de nouvelles donnée ou plutôt de percevoir le combat comme les serpents perçoivent le monde, elle sentait le sang, l'alcool, le tabac, les fruits du marché et surtout l'odeur d'un autre reptile qu'elle n'arrivait pas à identifier.

Elle regarda la personne qui était toujours accroché à son bars comme tétanisé, sa langue fouettant non loin de son visage, il sentait la peur. Lys le regarda comme une proie avec un sourire malsain et fit agiter sa queue.

Hebi bite!

Elle détendit son corps à une vitesse fulgurante plantant ses crocs dans la jugulaire de celui ci, l'homme se mit à hurler de douleur, elle venait de lui injecter la forme pur de son venin, elle sentait la prise que l'homme avait sur elle se détendre et elle décida donc de se retirer, laissant à ceux qui regardait le combat voir l'état de celui ci.

La blessure était violacée, presque palpitante, l'homme avait arrêté de crier, il était entrain de convulser, la bave aux lèvres, celle ci aussi était devenu bleu. Il arrêta de bouger, les yeux révulsés, un filet de sang sortant de sa bouge.Elle reporta son attention sur le capitaine des pirates, du sang autour des lèvres.

Maintenant ssssss'est ton tour...Je vous avais prévenu de me ramener votre butin....Je vous avez prévenu ensuite en demandant ou était amarré votre bateau...mais comme tout le monde vous n'écoutez jamais...

Le pirate se à reculer tout doucement fouillant à l'intérieur de sa veste. Lys s'avançait vers lui tout doucement, comme si elle jouait avec lui, un sourire en coin, le regard froid. Elle connaissait l'issue depuis le début, il était dur de faire changer les idées des gens.

Elle entendait les murmures des gens sur les cotés, certains avaient entendu parler d'elle, la sorcière de l'île aux serpents, ils croyaient que c'était des ragots de bonne femme pour effrayer les enfants qui n'était pas sage.

Le capitaine était en sueur, paniqué, il avait du mal à sortir ce qui se trouvait sous sa veste, il s'arrêta et en sortie une arme à feu, il se sentait maintenant plus rassuré même s'il tremblait, il afficha un faut sourire de sécurité, c'était la son dernier espoir.

Heureusement pour lui il eut l'effet escompté, Lys s'arrêta, elle n'aimait pas les armes à feu, il suffisait qu'il sache un minimum tirer et elle pouvait mourir dans l'instant, une balle entre les deux yeux. Elle venait de ranger son sourire, arborant un masque de colère froide.

Alors on avance plus on a peur? Je vais te tuer pour ce que t'as fait à mes hommes! Tu vas crever sale monstre!


Hé....tu devrais faire attention avec sssssela...sssssse n'est pas un jouet...Tu peux tuer....


Elle mesura rapidement la distance qui les séparait, elle allait mettre en pratique l'entrainement qu'elle s'était imposé sur son île natale. Elle n'aurait pas de seconde chance. L'homme tremblait toujours et était sous pression. Elle savait qu'elle ne devait pas faire cela, mais c'était sa seul et unique solution.

Elle enroula son corps sous elle, donnant plus de stabilité à sa pose, se redressant, atteignant pas moins deux mètres de hauteur, elle inspira profondément, le regard toujours fixé sur la cible, elle pencha son corps vers l'arrière et cracha une boule de venin violet, tout droit en direction de l'homme. Celui ci tira au même moment, hurlant de douleur la seconde après.

Elle venait de réussir à viser juste, l'homme était maintenant au sol, le visage couvert de venin corrodant les tissus de son visage, Lys aurait du se réjouir à se moment la...mais pourquoi est ce qu'elle n'arrivait pas à sourire? Pourquoi est ce que son bras la brulait? Elle jeta un regard et vit le tissus de son vêtement se colorer de rouge.

Et merde...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Commandant


Messages : 20
Date d'inscription : 05/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 5 Juin - 22:28

Le combat était surprenant, un homme venait de faire son entrée et d'un coup de sabre s'était débarrassé des matelots de l'équipage ennemi. Entre temps je m'étais allongé sur le sol, la tête sur les bras pour mieux profiter de la scène. Le sabreur vint s'asseoir à côté de moi mais je ne fis pas de cas. La fille blonde menait la danse, elle jouait avec le capitaine pirate jusqu'à ce que celui-ci lui tende un piège. Là elle a dévoilé un... serpent ? Elle s'est littéralement transformée en serpent à sonnette devant mes yeux. Elle fit face à son ennemi de sa voix reptilienne en allongeant les [s], souriant comme sourirait un chasseur devant sa proie. Et pourtant, son sourire s’effaça à la vue d'une arme à feu. Le combat se termina par la mort du capitaine, une boule de poison envoyée de la figure... mais qu'en était-il de la jeune fille ? En effet, elle venait d'être touchée au bras par le coup de feu, dernier geste du pirate. L'homme a coté de moi se leva pour aller lui porter secours, étaient-ils du même équipage ? Je me relevais rapidement, non sans manquer de tomber, pour aller les rejoindre.

Le terrain était jonché de cadavres et d'hommes à l'agonie, la jeune femme titubait un peu mais rien de grave, elle avait déjà répandu une crème semblable à du cataplasme sur sa blessure, elle saignait néanmoins abondamment. Les gens autour de nous commencèrent peu à peu à reprendre leurs activités normales. Je restais un peu à l'écart de ces deux individus, ils ne m'avaient même pas remarquée. Moi qui cherchais un équipage, pouvaient-ils convenir à mes besoins ? Peut être, je pouvais toujours tenter. L'homme fit signe à la jeune femme et ils se séparèrent. Et moi, je restais en plan, toutes mes idées tombées à l'eau. L'homme était-il le capitaine, à moins que ce soit la femme ? Qui devais-je suivre pour pouvoir demander à rejoindre leur équipage ? Toujours est-il que je restais en plan, j'avais vraiment l'impression de servir à rien... Finallement j'entrepris de suivre l'homme, me mettant à courir vers sa direction.
- Eh, monsieur ! Monsieuuuuuuur ! Eh, oh, monsieuuuuuuuuuuuuuur !! Je l'appelais mais il ne m'entendait pas, je tentais avec autre chose. - Monsieur le sabreur ! Eh oh !
Cette fois-ci il se retourna. Je me précipitais vers lui, mais mon pied se cogna à une pierre, ce qui me fit tomber à plat-ventre, le nez devant ses chaussures. C'est avec peine que je me redressais pour lui faire face, me dépoussiérant au passage :
- Serait-il possible de rejoindre votre équipage ?


Edit : Bon bah désolé mais ya rien à dire pour mon personnage xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Capitaine


Messages : 52
Date d'inscription : 19/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
478/1000  (478/1000)
Equipage: The Legendary Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Lun 20 Juin - 19:23



LMFAO - Rock Party ♪

~• Le Capitaine adverse était choqué de voir son équipage mis à terre si facilement, avec rage il s’attaqua à la nouvelle recrue de Soki. Celle-ci esquiva avec grâce et facilité, finalement le coup abrégea les souffrances d’un de ses matelots se trouvant derrière elle. Quand il l’attaqua de nouveau, il réussit à la toucher légèrement faisant couler une larme de sang en dessous de son œil valide. Elle eut le réflexe de reculer et fut agripper par deux matelots à terre. Alors qu’il s’apprêtait à aller l’aider, elle se transforma sous ses yeux en un immense et impressionnant reptile. Alors comme ça, elle aussi avait croqué un de ces maudits fruits. Sans que Soki ait plus le temps de l’observer, elle se détendit à une vitesse prodigieuse et attrapa un Pirate au cou avec ses crocs reptilien. Il s’évanouit dès qu’elle le lâcha, la bave aux lèvres. Malheureusement, quand elle voulu régler son compte au Capitaine, celui-ci fit peser la menace d’une arme à feu qui apparemment inquiéter notre jeune doctoresse. Elle devait donc ressentir les balles, contrairement à Soki et sa peau préhistorique. Mais la borgne était dotée de plus d’un tour dans son sac, elle se redressa de toute sa hauteur et cracha une espèce de venin violet sur l’homme. Quand le venin arriva sur le visage de l’homme une détonation retentit au même moment. L’homme avait eu le tant de tirer, tandis qu’il se roulait par terre le visage par le venin corrosif, elle constatait avec surprise de retour à sa forme humaine le sang dégoulinant d’un de ses bras.

~• Naturellement, le jeune black se porta à la rescousse de notre dangereuse borgne, enjambant avec souplesse les cadavres du combat. Une fois arrivés à sa hauteur, elle étaler déjà une espèce de cataplasme sur la blessure, le sang continuer néanmoins de couler. Galant comme il l’était, il déchira un bout de sa chemise et lui donna pour faire un bandage, puis il lui dit de le rejoindre au port quand elle serait prête. Soki commença donc à partir en direction du bord quand la belle mais chelou’ rouquine remarqué plus tôt l’interpella avec un « Monsieur le sabreur ! » bien placé. Il se retourna pour lui faire face prêt à écouter ce qu’elle avait à dire. Sauf que la gourde dans son empressement trébucha sur une caillase est se rétama à ses pieds. Mais avec un naturel déconcertant et visiblement habituel, elle se releva en lui demanda cash si elle pouvait se joindre à son équipage. Le jeune homme ne put réprimer un rire nerveux et lui répondit avec assurance :

« Je dois avouer que ta proposition est assez tentante mais d’un point de vue assez déconcertante … Qui ne me dit pas que tu fais partie de la Marine, ou même si tu sais te battre ? Sache que je n’engage que des Nakama de qualités chez les Red Scarves ! Enfin, on va pouvoir en juger dans un court instant … »

~• Car, comme à son habitude les retardataires Marines arrivait à la rescousse de la populace, sauf que les nombreux cadavres pavant le sol les laissèrent perplexe, Soki et la rouquine était le plus de la scène et d’eux, celui qui semblait être un sergent-chef d’après ses barrettes le questionna. Le jeune homme répondit par son habituel et sarcastique honnête qu’il était celui qui les avait esquintés. Incrédule pendant deux secondes, les Marines lui demandèrent s’il faisait partie aussi de la Marine. Soki rigola tellement fort que deux des mousses tombèrent à la renverse, puis comme une provocation il déclara :

« Plutôt crever que travailler pour ces chiens du gouvernement ! Je suis un Pirate les filles, retenait bien mon nom, « Kasei D. Soki » Capitaine des Red Scarves et futur Seigneur des Pirates ! Maintenant, vous comptez faire quoi ? M’arrêter … ? Ksh Ksh Khsiih !*rire* Allez-y si vous pouvez … *Tend les mains pour qu’on lui passe les menottes*

« Maintenant jeune fille, à toi de me prouver tes compétences si tu veux rejoindre la bande. » Dit-il en se tournant vers la belle rouquine.



[HRP : Mouhaha le Come Back ! A peine 2 semaines plus tard ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Pirate des Mers
Moderateur en Chef
Extremiste Communiste


Messages : 54
Date d'inscription : 04/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
21/100  (21/100)
Expérience:
11/1000  (11/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Sam 25 Juin - 13:02

Le sang s'écoulait de sa blessure, elle n'allait pas aimer ce qui allait se passer mais elle devait le faire. Elle toucha son bras et ne sentit qu'un seul trou, la balle était donc encore à l'intérieur, elle sortit sa miséricorde, cette petite dague fine qui ne servait à rien d'autre que d'achever les mourants. Elle l'inséra lentement dans sa blessure, espérant que la balle n'avait pas décrit de courbe.

Ce ne fut pas le cas et elle put la faire sortir de son bras non sans douleur. Elle jetta la balle sur le sol, n'écoutant pas ce qu'il se passait autour d'elle voyant la marine arriver au loin. Elle allait devoir se dépêcher de s'éclipser, elle n'avait pas envie d'avoir d'autre problème. Elle attrapa un de ses nombreux sacs en cuir et en sorti une sorte de baume ocre, elle en appliqua généreusement sur sa blessure, refusant l'aide que le pirate voulait lui donner. Elle était une solitaire depuis le début pourquoi est ce que sa changerait maintenant...

Elle rangea la bourse de cuir et ouvrit sa petite sacoche contenant des nombreux morceaux de tissus soigneusement enroulé, elle en prit un et commença à bander son bras pour éviter que le sang ne continue de couler. Elle sentait déjà des picottements dans les doigts signe d'un manque de sang dans les capillaires. Elle fit une grimace, en serrant le tout.

Les marines était enfin arrivés questionnant immédiatement les personnes qui étaient au milieu des corps, c'est à dire eux... Mais le pirate avec lequel elle allait voyager, mit tout le monde sur le cul annoncant haut et fort qu'il était un pirate...Cela commençait bien, elle retourna dans le bar pour prendre les affaires qu'elle avait laissé, les gens s'écartant sur son passage.

Elle garda un visage neutre, pour ne pas créer plus de problème et elle sortit son sac sur l'épaule, elle n'avait vraiment pas envie de rester dans les environs, mais elle ne savait pas ou se trouvait le bateau du pirate, elle allait devoir attendre, elle s'adossa à une maison tout en regardant ce qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Commandant


Messages : 20
Date d'inscription : 05/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 26 Juin - 16:38

- HEIN ? Euh... moi ? toute seule ? contre tous ces soldats ? Bon... d'accord. Me plaignais-je, alors que déjà le prétendu Keisi G. Souka ne m'écoutait plus, il était en réalité parti s’assoir plus loin. Le groupe de Marines me dévisageait, moi faible petite femme avec mes deux sabres pendant à ma légère ceinture. Ils se moquaient, je crois.
- Hahahaha hahahaha ! La bonne blague ! Petite ne nous approche pas si tu ne veux pas finir en charpie !!
Je pris une grande bouffée d'air, m'assis en tailleur et méditais pendant une bonne minute. Il était temps de voir si cela pouvait marcher... Entre temps le groupe de soldats m'avait encerclé, d'autres s'étaient directement intéressés à Sokam qui perdait peu à peu patience. Enfin je me relevais et courais en direction du Marine le plus proche. Deux secondes après je faillis tomber, le Marine esquissa un sourire, moi aussi... Aussitôt je me redressais et lui assénais un formidable coup de poing mêlé à... à... une chose... De mon poing étaient sorties des plantes en pagaille : des lianes qui ligotèrent l'ennemi, des ronces, des fougères... qui tous s'enroulèrent autour de lui. Je demeurais stupéfiée, puis mon regard se fronça.
- Ne me sous-estimez pas...
Un Marine tenta de me prendre de revers mais j'esquivais la crosse de son arme pour lui envoyer une pêche dans la figure. Des plantes prirent place sur son visage, il essaya en vain de les enlever mais échoua, s’étouffant. A ce deuxième coup mon énergie en prit un coup, je dégainais alors mes sabres pour une solution de rapidité. Il était temps de libérer le démon.

Apparemment quand j'utilise mes lames en combat, mon apparence change, elle diffère totalement. Mes pupilles grossissent, ma peau devient blanche, pâle, mes cheveux virent au noir et un sourire machiavélique se dessine son mon visage autrefois angélique. A partir de ce moment je ne me contrôle plus, même si je reste consciente de mes actes. Apparemment cela serait dû à une malédiction... une malédiction héréditaire. C'est donc pour cette raison que je cherche à savoir qui sont mes parents... d'où je viens réellement... Pour en revenir au combat j'effectuais désormais des séries d'attaques sur mes ennemis à une vitesse impressionnante.
- Kuroso Chi, croisant mes lames et découpant mes adversaire en quatre, j'enchainais avec Heiko Gari, positionnant mes lames parallèlement pour trancher en deux mes ennemis, le coup de grâce survint avec Gasuto Chi en envoyant une rafale de coups sur mes pauvres victimes.
Si avant il y avait déjà beaucoup de cadavres dans la rue, maintenant on ne pouvait plus faire un pas sans marcher sur une jambe, un bras, un corps. Il restait un homme dans le lot qui, malgré le fait qu'il ait été touché par mes attaques, se tenait debout. Ce devait être le Sergent-Chef qui commandait la section. Il tira une balle que je réussis quasiment à esquiver : elle me fit une entaille sur la joue. La colère me submergea, il prit son sabre et fit de rapide estocades que je parais sans aucune difficulté. Je ne vis pas la petite balayette qu'il me fit sournoisement et m'étalais à terre, vulnérable. Il m'immobilisa le bas du corps et leva son sabre. Il fallait que je récupère l'un des miens, mon index entra en contact avec un pommeau... gagné. Le lame passa à un centimètre de mon corps quand je réussis à lui enfoncer Yako en plein ventre. L'homme s'écroula sur le coté, me permettant de me dégager. Souki semblait en avoir fini, je me présentais alors à lui pour lui dire :
- Cela te satisfait-il ? J'ai besoin d'un équipage, il me faut me rendre à un certain endroit. Acceptes-tu ?
Mon visage reprenait lentement son apparence normal, sous le regard admiratif de l'homme devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 30
Date d'inscription : 18/06/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
23/100  (23/100)
Expérience:
265/1000  (265/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 26 Juin - 18:44

Depuis ce matin, je me trouvais dans une taverne, narrant mes aventures à deux beautés. De fausses aventures, où le héros n'était autre que moi. Dans mes histoires, j'affrontais différents monstres, me battais avec des navires pirates à moi tout seul. Les deux catins, bouche-bée, gobaient mes imbécilités. Touchant et tripotant leur corps, j'étais ravi d'être au milieu de deux idiotes. Fumant une cigarette, buvant une bière de qualité en même temps, je me trouvais au paradis. Ce moment de repos allait durer jusqu'à ce que je reprenne la mer. Ce matin même, j'avais tenté de quitter South Blue. Ma première tentative de fuite avait échoué. J'avais tenté de m'échapper des Blues avec un simple radeau mais mon plan fut un grand échec. Les flots se déchainèrent sur moi et déchiquetèrent mon chef d’œuvre. Le mot "chef d’œuvre" était peut-être exagéré. Ce "radeau" était composé de troncs d'arbres mal tranchés et de ficelles qui maintenaient le tout. En tout cas, cette petite aventure m'avait apprit une chose. Je n'étais pas prédisposé au métier de charpentier.

Je fus assez content du début de ma journée. Tout se passait pour le mieux avant qu'un gars ne vienne contrarier une jolie demoiselle. Celle-ci avait de belles formes la partie gauche de son visage semblait cacher quelque chose, surement une imperfection de son visage, tout comme moi. Mais l'homme qui était en moi, trouva la scène plutôt amusante. C'était plutôt courant de voir ce genre d'accrochage. Par contre, cette querelle dégénéra. La jeune femme se montra beaucoup plus violente, allant même jusqu'à verser le contenu d'une fiole sur la main du malotru. Le flacon semblait contenir de l'acide puisque son contenu rongeait la peau de l'impoli. Les apparences étaient parfois trompeuses. Cette demoiselle avait plus de caractère qu'elle n'en avait l'air. Elles n'étaient pas comme les deux putains qui m'accompagnaient depuis tout à l'heure. Une bande de pirates ne tarda pas arriver dans les minutes qui suivirent. Tout un groupe pour une femme. Quel lâcheté. Mais bon, cette belle blonde n'allait avoir aucun mal à s'en débarrasser.

Finalement, un black, venant de nulle part, lui proposa de rejoindre son équipage. Cela arriva si soudainement. Ils n'avaient pas encore fait connaissance. Bizarre. Cela me fit sourire. Les pirates d'aujourd'hui, étaient plutôt étranges. Soupirant, je n'eus que l'idée de caresser une nouvelle fois l'une de mes prostitués. Le black sortit l'un de ses katanas puis trancha chacun de ses adversaires avec une vitesse fulgurante. Le chef des Borders, se retrouva seul, devant la "sorcière". Le médecin se révéla plus effrayante que tout à l'heure. J'en étais presque effrayé. Elle se transforma en serpent, tuant un par un ses adversaires sans aucun problème. L'affrontement n'allait pas tarder à se terminer. La doctoresse et le capitaine des Borders furent enfin face à face. Le plus rapide, allait remporter le combat. La femme se retrouva en une fraction de seconde au même niveau de son adversaire et attaqua. Au même moment, un coup de feu retentit. Qui des deux allaient survivre ? La femme serpent prit le coup de feu mais survécu mais son adversaire n'avait pas connu la même chance.

La doctoresse parvint à retirer la balle. Si elle n'avait pas les compétences de médecin, cette blessure aurait pu lui être fatale. Son capitaine lui proposa son aide mais elle l'ignora. Une autre inconnue, magnifique et très séduisante fit son apparition. Mon regard ne cessait pas de fixer sa poitrine. Son visage était magnifique et sa chevelure tombait en cascade le long de son dos. Ce black avait la chance d'attirer les plus belles femmes du coin. Écartant les deux catins qui m'entouraient, j'essayais de me concentrer. La rousse voulait rejoindre, elle aussi, l'équipage du chauve. Ensuite, la jeune femme dut passer un test. Des marines arrivèrent au plus vite, questionnant les passants pour savoir ce qui s'était passé. Le black commença à les attirer et cria haut et fort qu'il était un pirate et prononça son nom. Quel imbécile ! Mais il avait tout de même du courage. J'aimais bien les personnes qui étaient déterminés. Soki laissa sa nouvelle recrue face à ses adversaires. Au début, mon envie de justice m'avait dit d'aider la rousse mais finalement, elle put se débrouiller. Elle se débarrassa de ses adversaires à coups de katanas. C'était sûr, elle était bel et bien une pirate. Profitant du moment, j'avais décidé moi aussi de rejoindre l'équipage de cet inconnu.


"Kasei D. Soki. J'aimerais moi aussi rejoindre ton équipage ! En échange, tu payes mon addition et les deux catins. Ça te va ? La doctoresse, pourrait tu nous rejoindre au port ?"


Je ne voulais pas dépenser mes berrys. Pour cela, j'avais laissé ce gars payer à ma place. Achevant les quelques marines qu'il restait, je passais devant lui pour rejoindre le port.


Dernière édition par Lawliet William le Lun 27 Juin - 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Capitaine


Messages : 52
Date d'inscription : 19/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
478/1000  (478/1000)
Equipage: The Legendary Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 26 Juin - 20:28



Pearl Jam - Jeremy ♪

☼~• Prenant tout d’abord un ton hésitant, la belle rouquine fini par accepter le challenge en soupirant. Le Capitaine alla donc s’asseoir sur un tonneau à proximité pour profiter du spectacle. Les Marines quand à eux était partagés entre la colère qu’avait suscité Soki, et la rigolade de devoir affronter une frêle jeune femme. Elle loin de se déconcentré, faisant même preuve d’un sang froid déconcertant, s’assit en tailleur et commença visiblement à méditer pour se relaxer. Les Marines commencèrent alors à l’encercler, certains, quatre précisément eurent l’audace de venir directement vers le Capitaine. L’un tenta un coup de sabre qu’il para en dégainant sa lame de quelques centimètres en la plaçant à l’horizontal. Pas besoin de dégainer son arme pour de simples matelots, d’un geste rapide il asséna un coup du plat de la main dans l’estomac du Marine. Celui-ci recula sous l’impact du coup et tomba en arrière, la force démesurer du black combiner à l’endroit auquel il avait frappé l’avait envoyé faire dodo. Les trois autre se jetèrent alors également sur Soki, il remit convenablement son fourreau et le fit pivoter autour de sa main, l’attrapant rapidement de la main gauche pour coller un revers au Marines. Puis, il sortit son flingue, le pointant sur les représentants de l’ordre en les menaçant de mort si jamais ils venaient le déranger encore. Trop couard, ils obéirent docilement et le Pirate pus enfin profiter du spectacle convenablement. Pendant qu’il était occupé à dresser les Marines, la rouquine s’était relevés et distribués des pains au Marines. Bizarrement des plantes semblait attaquer le visage des justiciers après chacune des attaques de la femme, encore un étrange pouvoir devait être à l’œuvre, mais de quelle nature … ?

☼~• Puis, vint le moment ou elle dégaina les deux sabres pendouillant à sa ceinture, pour tout dire, ce qui intéressait le plus Soki après son énorme paire de … **bip**Vous savez quoi.* L’atmosphère autour d’elle semblait changer, depuis qu’elle avait dégainé, l’air était comme oppressant, des ondes maléfiques semblait émanait d’elle. L’entrainement des Moines que Soki avait reçu plus jeune lui permit de constater le changement de couleur de son aura, l’aura orange et chaleureuse des débuts avait fait place à une aura sombre et belliqueuse, avide de sang et épris de batailles. Des techniques de haut niveau firent ensuite place, les membres des pauvres marines s’éparpiller joyeusement autour de la scène, virevoltant dans les airs en provoquant des gerbes de sang tels des arcs-en-ciel macabre. Bientôt il ne restait plus que le gradé en l’occurrence en sergent-chef de debout, plus expérimenté il avait même réussit à plaquer la jeune femme à terre. Elle semblait en difficulté, mais finalement sa dextérité eut raison de l’homme, plantant un de ses sabres dans son estomac. Elle se releva donc victorieuse et marcha vers le black un sourire de contentement sur la face. Elle lui demanda alors s’il était satisfait, et sans même attendre une réponse dévoila un but bien mystérieux consistant simplement à attendre un « endroit ». Il rigola en acquiesçant, la gratifiant d’une tape de bienvenue sur l’épaule, puis avec un habituel sourire plein de malice proposa quelque chose :

« Hmmm … Ton combat à réveiller mes instinct primaires de prédateur, la violence et le sang m’appelle. Qui plus est j’ai envie de laisser une trace de mon passage sur cette île. Que dirais tu d’aller détruire la Base Marine la plus proche, histoire de rigoler un peu … J’en profiterai pour libérer les prisonniers, ça fera de la main d’œuvre pour le bateau, du genre corvée de serpillière … Quand à toi, doctoresse même proposition si tu es d’attaque. J’y pense, quelle impolitesse je ne me suis pas présenter bien que vous l’ayez surement entendu, je m’appelle Kasei D. Soki. Mais vous pouvez m’appelez Soki ou tout simplement Capitaine si vous le souhaitez … Et quelles sont donc les doux noms de mes deux futures camarades ? »

☼~• Soki en dragueur et gentleman invétérés ne pouvait résister à la compagnie de si charmantes créatures, les aventures qui l’attendait promettait d’être intéressantes si bien accompagnés. Il se retourna alors et commença à marcher vers le Nord de l’île ou se trouvait une base Marine de bonne taille, surement que de bons adversaires l’y attendait déjà … Bien sur il attendait les réponses de ces demoiselles avec impatience. Mais brusquement surgissant de nulle part, un homme avec un chapeau, la moitié du visage dissimulé par une espèce de masque l’aborda. Serait-ce un pervers ?! En tous cas son étrangeté vestimentaires y laissait penser ... Il souhaitait également rejoindre son équipage, décidément, c’était son jour de chance aujourd’hui, sa classe naturelle avait du faire impression durant le combat précédent. Par contre il apposa directement une condition, il souhaitait que le black règle son ardoise auprès du bar. Il se permit même de donner l’ordre à sa nouvelle nakama blessé de les attendre au port. Soki intervint alors pour remettre les pendules à l’heure :

« De une, t’est un Pirate ou quoi ? On s’en fout de ton ardoise, tu la paye pas et puis c’est réglé, ce n’est pas comme si les Pirates étaient des enfants de cœur. De deux, tu débarque comme une fleur et tu faire parti de mon équipage directement sans passer la case sélection ? Tu rigole des genoux mon ami ? Vient donc avec nous attaquez la base marine locale, que je vois de quoi t’est capable. Et finalement de trois, tu te permets de suggérer des choses à mon médecin ? Tu sais, je suis un peu le Capitaine quand même, c’est donc moi qui propose, pas toi. Et puis, c’est une grande fille, elle peut se gérer tout seule et prendre une décision, je ne l’ai forcé à rien. Voila en gros, j’ai tout expliqué, maintenant libre à toi de me suivre ou pas … »

☼~• C’est donc ainsi qu’il coupa court à la discutions, lui, il voulait se battre, un point c’est tout.



Dernière édition par Kasei D. Soki le Lun 27 Juin - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Pirate des Mers
Moderateur en Chef
Extremiste Communiste


Messages : 54
Date d'inscription : 04/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
21/100  (21/100)
Expérience:
11/1000  (11/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Lun 27 Juin - 13:45

Le défi lancé par le pirate allait enfin commencer, un étrange départ d'ailleurs...Pourquoi était elle assise? une méditation à ce moment précis, soit c'était de l'inconscience, soit elle savait ce qu'elle faisait, elle se releva et se mit à courir vers un marine manquant de tomber....

Une feinte...Elle n'avait pas du tout trébuchée, elle avait ainsi brisé la garde du marine et envoya son poing en direction de celui ci, les plantes le recouvrant instantanément. Elle aussi avait un fruit d démon, elle l'ignorait totalement laissant le combat se poursuivre, regardant distraitement ce qu'il se passait. Elle savait se battre, elle ne pouvais le nier.

La rousse dégaina enfin ses armes, combattant plus sérieusement, voulait elle expédier le plus vite ce combat ou alors avait elle décidé de faire une petite démonstration de ses talents d'escrimeur? Après plusieurs passes d'arme le combat cessa, les cadavres commençaient maintenant à s'amonceler sur le sol.
Il ne restait plus que le chef de la section. Elle fut mise à terre, elle était maintenant en difficulté. Elle allait se faire empalée....La rouquine arriva néanmoins à se saisir de son sabre et tua le sergent avant de subir un quelconque dommage.

L'odeur du sang imbibait l'air, elle le sentait...ou plutôt elle avait ce gout dans la bouche, un gout de fer et de sel, elle savait que ce n'était pas elle qui avait faim et elle réprima ses faux instincts, elle était humaine et non un reptile même si elle les préférait.

Le futur capitaine leur fit une petite proposition, aller à la base de la marine la plus proche et y libérer les prisonniers pour s'occuper du bateau....Elle réalisa soudainement qu'il n'avait en faite, pas du tout de bateau pour le moment, le périple allait donc être plus long que prévu, néanmoins il faisait parti des seules personnes voulant aller sur Grand Line...Elle serait donc patiente jusque là. Elle avança doucement en direction du capitaine, ses getas claquant sur le sol.

Soki....Comment tu as pu l'entendre de la bouche des ignorant je suis celle qu'on appelle la sorcière sur Hebi island, un surnom injustifié, je ne fais pas de magie...la seule personne qui me connait me nomme Lys....Lys Vitoldi...Et pour ce qui concerne ta proposition, je n'en sais rien, mais ce sera l'occasion de récupérer du matériel qui me fait défaut à l'heure actuel.

C'est à ce moment la qu'une autre personne arriva, souhaitant lui aussi venir dans le groupe, imposant à soki de régler le bar et lui ordonnant d'aller en direction du port. Lys le trouvait déjà antipathique, elle avait vécu par elle même sans recevoir d'ordre et à peine arrivé dans une autre ville cela commençait déjà à changer.

Elle fronça son unique oeil valide, jetant un regard noir au nouvel arrivant, avec cette odeur de sang et cette ordre demande express, elle voulait lui faire ravaler ses paroles. Le capitaine intervint de suite, mettant au clair la situation avec le nouveau venu. Elle attendit un peu et se détendit finalement, elle avait ses affaires sur elle et pouvait partir sur le champ, rien ne la retenait ici.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Commandant


Messages : 20
Date d'inscription : 05/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Lun 27 Juin - 14:37

Ouf ! Il avait accepté ! Je m'asseyais alors par terre, histoire de récupérer un peu. Le combat m'avait plus épuisé qu'il n'y paraissait. Je posai ma tête sur mes genoux et regardai fixement un pendentif indigène voler au gré du vent. Comme je le fais souvent, j'entrais dans une sorte de bien être spirituel, je vidais mes pensées et mettais tout au clair. On appelle ça plus couramment "être dans la lune". Cela me permit aussi de me reposer légèrement. Deux choses brisèrent alors mon repos : la première fut quand Soki annonça que l'on allait devoir saccager une base de la Marine... pour quoi faire ? aucune idée... de toute façon j'écoutais presque pas, m'enfin bref ; la seconde fut quand un drôle de monsieur débarqua. Ce dernier s'avéra être un pervers puisque de son œil visible il reluqua, mais pas du tout discrètement, les fesses de Lys avant de s'attarder sur ma poitrine. Le mufle ! Je remontais mon haut, histoire qu'il remarque bien que je l'avais vu ! Il commença alors à parler de rejoindre l'équipage de Sokett, à donner des ordres, à faire son impétueux... Moi je lui aurais déjà collé une baffe depuis le temps, non mais pour qui il se prenait ce gugusse ? Et c'est alors que Saké commença à l'engueuler, ah mais bien engueuler, car l'autre il prenait plein sa tronche. Finalement, indirectement Shoki accepta la demande, mais à la condition de montrer de quoi il était capable, un peu comme moi quoi, mais avec moins de respect !

C'est tous les quatre que nous partîmes alors vers... euh... quelque part pour casser de la Marine. En chemin je faillis me prendre un poteau qui... trainait, là, en plein milieu de la rue ! Y'a pas idée de laisser des poteaux en plein milieu des rues !! Un croche-patte se perdit avec Lys qui faillit s'affaler sur le sol, mais qui se reprit et me jeta un regard noir qui me fit frissonner. Je pris alors mes limites et me mis en queue de file, tout derrière, histoire de ne pas gêner. Distraite, je regardais le paysage : une île chaude, avec des allures tropicales, des baraques en bois style western... et le seul truc qui gâchait tout ça était une énorme bâtisse en béton peinte en bleu et en gris, c'était la Base de la Marine. Avec un rictus je dis alors :
- Hé ! Quand on l'aura rasée le paysage sera plus beau !
Mais soit personne ne m'entendit, soit tout le monde n'en avait rien à faire, ce qui fit que je pris un vent monumental. Baissant la tête, réajustant mon haut, je suivais mes trois compagnons d'infortune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 30
Date d'inscription : 18/06/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
23/100  (23/100)
Expérience:
265/1000  (265/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Lun 27 Juin - 19:30

La rousse venait d'être accepté dans le groupe du black. Si j'avais été plus rapide, j'aurais pu rejoindre son équipage un peu plus tôt. Ensuite, le black m'adressa la parole. Il venait en quelques instants de me remonter les bretelles. Ce gars avait plus de cran que je ne le croyais. Mieux valait ne pas le contrarier. Il me proposa de ne pas payer mon ardoise vu que j'étais un pirate. Une bonne idée, même si ce n'était pas dans mes habitudes. Désormais, j'allais faire en sorte d'être assez gentil avec lui. Par contre, il y avait un petit problème. Il m'imposa un test comme l'autre rousse, celle qui possédait les deux sabres. En même temps, c'était un peu normal, je venais d'arriver si soudainement. Mon épreuve consistait à les aider à démolir une base de marines. Vraiment simple pour moi. Avec eux, j'étais complètement sûr de faire un massacre. Et tout ce sang, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas battu. Rien de mieux pour dérouiller mes os. Un vent glacial traversa l'ensemble de mon corps. La blonde, qui s'était présenté avant mon arrivée, me jeta juste après ma discussion avec Soki, un regard effrayant.

J'avais dû la contrarier en lui donnant des ordres. Cela me donna envie de sourire, même de rigoler. J'aimais beaucoup les femmes comme elle. Mais elles étaient plutôt dangereuses avec les hommes comme moi. La petite dernière, à la chevelure rousse, rehaussa simplement son haut ce qui m'énerva un peu. J'avais une si belle vue d'où j'étais. Elle avait surement aperçu mon regard qui se dirigeait vers sa poitrine. C'était évident. Je n'avais pas cherché à le lui cacher. Bref, tout l'équipage était remonté contre moi. Mon entrée avait été une catastrophe. Mais j'étais déterminé à ce qu'ils m'acceptent dans l'équipage. Enfin, nous pûmes enfin rejoindre la base. Je n'attendais que ça. Faire mes preuves pour rejoindre les Red Scarves. Le chemin se fit sans encombre. Tout se passa très bien à part la rousse qui faillit se cogner bêtement contre un poteau. Aucune classe, aucun style n'émanaient d'elle mais elle était si magnifique. Au cours de notre petite balade, je pus mieux connaître les trois personnes qui étaient à mes côtés. Soki était un tout d'abord un black avec une détermination sans égale. D'après moi, il devait aimer la vue du sang et combattre. J'avais une petite idée pour que l'on soit ami.

Lys, était plus douce en réalité. C'est ce que je pensais. Mais elle était vraiment glaciale. Je devais faire une approche différente avec elle. Enfin, je n'avais aucune idée pour me rapprocher de la petite dernière. Je voulais encore la taquiner. Lorsque nous fûmes devant le terrain, je ne pus m'empêcher de jouer avec Death. Le sol était composé de sable. La mer était juste à côté. Un énorme bâtiment était au milieu. Bizarre. Jouant toujours avec mon pistolet, sans faire exprès, je me mis à presser la détente. Trois coups de feu. Cela suffit à attirer l'attention des marines de la base. Me tournant vers mon futur capitaine, je le laissai passer devant moi pour ne pas m'attirer d'autres ennuis comme me faire gronder encore une fois, comme un pauvre gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Capitaine


Messages : 52
Date d'inscription : 19/04/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
478/1000  (478/1000)
Equipage: The Legendary Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Mar 28 Juin - 19:08



Limp Bikzit -Shot Gun ♪

☼~• La Doctoresse fut la première à prendre la parole, elle se justifia de son surnom non mérités de sorcière puis se présenta. Elle s’appelait donc Lys Vitoldi, elle était d’accord avec mon idée prétextant de pouvoir récupérer du matérielle surement médicale qui lui manquer. La rouquine elle s’était assises est se reposait apparemment son combat l’avait un peu fatigué, mais elle se releva pour suivre l’étrange petite groupe en direction de leurs prochains méfaits. Sur le chemin la gourdasse faillit se tuer avec un poteau, et se faire tuer par Lys à qui elle avait mis involontairement un croche-patte. Elle se plaça donc derrière le groupe pour ne plus gêner personne. Le paysage défilait au fur est à mesure qu’il marchait vers la base, le quartier dans lesquelles il était devait être un quartier pauvre, les baraques en bois tout droit sortie d’un Clint Eastwood s’alignait autour d’eux encerclés par des palmiers à l’aspect miteux. La base avait dut être construit dans ce quartier pour maintenir l’ordre, c’est connu que en générale les rebelles et autres réfractaires ce trouve dans ce genre de quartier. Finalement l’équipage arriva à destination, ils s’alignèrent en ligne devant l’immonde base en béton brut couverte du logo bleu avec une mouette par endroits. Juste pour casser l’ambiance bien classe et tout genre guerrier qui se préparent au combat, la rouquine balança une réplique du genre que la baraque était moche et que l’endroit serait mieux sans. Dans le fond elle avait raison mais Soki et les autres étaient visiblement trop concentrés pour répondre. Seul le bruit du reflux de la mer toute proche se faisant entendre, jusqu'à que l’homme au masque visiblement s’amusant avec son revolver fit partit trois coups de feu. L’écho des balles résonna comme pas possible dans la caserne, maintenant au juger des bruits de pas et d’agitation la dedans, les Marines étaient au courant qu’il y avait des visiteurs.

☼~• Il restait un peu de temps à Soki pour vraiment déclarer la guerre, l’insouciante attaque du deuxième homme du groupe n’était pas suffisamment bruyante pour lui. Il prit donc la bouteille de rhum de secours dans sa petite sacoche et l’ouvrit, il bu quelques gorgés et plaça un bout de tissu à l’intérieur, puis il alluma le bout du tissu avec un briquet et le lança sur la façade de la base. Un cocktail Sokitov’ comme il l’appelait, qui explosa en atteignant le mur. Le feu commença à couler le long de la façade, alertant d’avantages les Marines à l’intérieur. C’est finalement qu’ils se décidèrent à sortir, une bonne quarantaine de soldats genre piétaille et un petit escadron de ce qui semblait être les gradés de la base. Soki regarda leurs barrettes avec ses yeux de prédateur plus précis, ses pupilles jaunes et ses fines iris noir détaillant tout. Celui-qui semblait commander était un Colonel secondé par un commandant et deux lieutenants. Bizarrement un des lieutenants était vêtu d’une blouse blanche, surement qu’il était également médecin. En tous cas, il se réservait le Colonel, normalement censé être le plus fort. Soki se décida alors à donner ses dernières instructions avant le combat :

« Bon moi je me charge du Colonel et je fais un maximum de dégâts dans les troupes, Lys chope le gars à le blouse blanche il me semble un adversaire tout désigné pour toi, la rouquine prend le commandant tes capacités démoniaques d’épéiste devrait pouvoir donner leurs pleines mesures, quand à toi chapeau-man occupe toi de l’autre lieutenant optionnellement si tu finis vite va libérer les prisonniers, ça créera une émeute et fera encore plus de bruit. Voila maintenant j’y vais, bonne chance ! Red Scarves, on va les niquez !!! Yeahhh ! Ya-ha ♪ »

☼~• Le black dégaine sans se faire prier et se jeta à corps perdu dans la bataille, sa vitesse prodigieuse déstabilisant les Marines au passage, lui il en profitait, trancha dans le tas de sa lame furieuse et meurtrière. Les échos de l’acier résonnant à ses arrières était tels une douce mélodie, y’a pas à dire les bastons c’était le pied. Il enchaina rapidement ses techniques, débutant par un # Animal Blitz’ # ravageant tout ce qui se trouvait en face de lui et créant une brèche dans la formation des soldats, puis suivit d’un # Dino Dance’ # qui les maintenu à distance, coupant seulement les cibles les plus proches. Le Samouraï repris sa course en rangeant son sabre dans son fourreau, il voulait attaquer le Colonel avec un iai. Il prit alors une impulsion et décolla dans les airs, son saut était dirigés directement sur le Colonel visiblement surpris par tant de fougue et d’assurance. C’était le moment d’inaugurer une nouvelle technique, le # Red Flash’ #. Arrivés suffisamment prés le renoi’ dégaina tels l’éclair en zébrant mentalement et précisément le torse de son adversaire. Quelqu’un de normale aurait pu être mortellement blessé par cette technique inattendu, mais pas lui, l’homme âgés d’à peu près une quarantaine d’années esquiva en partit l’attaque. Juste une petite coupure découpant horizontalement son torse et ses fringues était visible. Il était partagé entre la colère et la surprise d’après ce que Soki déchiffrait sur son visage. Il dégaina le sabre qu’il portait à la ceinture, expert qu’il était le black l’estima rapidement. Un sabre de bonne facture bien que pas classé comme le sien dans les 50. Il était pourtant assez joli, des motifs de lotus gravés sur le tsuba et le bas de la lame. Une fois mort, le Capitaine le pillera surement sur la dépouille pour l’ajouter à sa collection. Revenons-en au combat. Le Marine utilisait son arme d’une étrange façon, le tenant à deux mains au dessus de sa tête. Un style purement traditionnel de la voie du samouraï. Tout comme lui, il était donc un adepte de cette voie, un combat prometteur s’annonçait donc en perspective. Alors qu’il s’apprêtait à l’attaquer le Marine prit la parole :

« Tu ma surpris jeunot ! Mais je te préviens ton sabre ne me touchera pas deux fois, aucune chance contre mon Hasu Honrai. Ah, une dernière question avant que je te tue par mégarde, pourquoi t’attaque ma base au juste ? Sérieusement, j’étais tranquille entrain de faire la sieste avant … --‘ »

« Mouais, c’est vrai que tu ne verras pas mon sabre te toucher deux fois, tu seras mort au même moment … Ton sabre de pacotille ne peut rien contre mon précieux Kousai Mukashi, l’un des 50 Ryuu-Wazamono. Concernant ta dernière question, bah enfaite je n’ai pas vraiment de réponse … *rire* ksssh Khss Kshiiih … Disons juste pour passer le temps et marquer la véritable création de mon équipage, les Red Scarves dans l’histoire ! »

☼~• C’est la que débuta véritablement leurs combats qui restera gravés dans la mémoire des gens du coin …



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Pirate des Mers
Moderateur en Chef
Extremiste Communiste


Messages : 54
Date d'inscription : 04/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
21/100  (21/100)
Expérience:
11/1000  (11/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Ven 8 Juil - 13:16

La base était dans ce qui aurait pu être un beau petit endroit de tranquillitée. Tous étaient d'accord qu'elle gâchait le paysage et ce symbole ridicule...une mouette...pourquoi une mouette...elle n'inspire pas la crainte ni le respect, alors pourquoi était il l'embleme de la marine?

Le petit nouveau tira en l'air, les coups de feu résonnant sur la plaine. L'écho des pas d'une agitation soudaine commençait doucement à se lever, l'effet de surprise était donc anéantit part ce dernier. Ils allaient donc devoir rentrer dans le tas si elle voulait rentrer dans la base.

Soki but un coup et transforma sa bouteille en coktail Molotov, qui explosa sur le mur, le feu se propageant sur l'alcool qui coulait. Il ne ferait pas beaucoup de dégât mais peut être cela permettrai à la marine de se concentrer sur le feu et pas sur eux dans un premier temps.

Elle s'écarta du groupe en voyant les marines arriver avec des gradés à leur tête. Il y avait aussi un médecin avec eux et à son allure, il était aisé de deviné que ce n'était pas un simple toubib. Soki engagea son combat surement contre le big boss de la base, la guest star du moment.

Lys était plus fourbe que cela, elle attrapa une de ses fioles et la lança dans le bataillon de marines qui arrivait sur eux. La fiole se brisa laissant s'échapper un gaz au contact de l'air. Rien de bien dangereux, mais suffisant pour handicaper leur arriver. Le gaz était une forme volatile de son poison, il servait juste à faire pleurer et tousser empechant l'ennemi de respirer correctement et donc de poursuivre son attaque.

Le médecin courut vers elle en mettant un masque de chirurgien, elle vit des éclats metalliques sortir de ses manches juste avant qu'elle n'arrive à sa hauteur, elle fit un bon en arrière en entendant une lame passer dans le vent. Un épéiste? Non les lames étaient trop petites. C'est à ce moment qu'elle vit qu'il tenait dans ses mains deux scalpels.

Elle esquissa un sourire elle se retrouvait encore face à une personne qui maniait le corps à corps, il suffisait de laisser de la distance entre eux et elle pourrait faire tout ce qu'elle voulait de lui. C'est à ce moment qu'il se mit à lancer les scalpels dans sa direction, elle se laissa tomber à la renverse surprise par l'attaque. Si celui ci lançait ses armes, c'est qu'il en avait d'autre en réserve, il était donc une cible de prédilection pour elle, combattant presque de la même façon.

Elle heurta le sol, les scalpels passant juste au dessus d'elle. Elle se releva une fiole dans la main qu'elle lança aussitôt en direction de son adversaire. Celui ci l'esquiva avec brio la fiole se brisant à terre le sol absorbant le poison sans laisser aucune autre trace.

Elle savait que celui ci se posait une question, il s'attendait à en voir sortir du gaz mais il ne vit qu'un seul liquide se répandre sur le sol.

A ce que je vois tu as plusieurs fonctions avec tes fioles.


Pour toute les tailles et tout les genres....

Le médecin éclata de rire en enlevant son masque et en le jetant sur le sol. Elle ne savait pas ce qui le faisait rire mais elle en profita pour lancer une autre fiole dans sa direction, elle savait qu'elle ne le toucherai pas mais au moins celui ci arrêterai de rire.

Pas bien d'empêcher les gens de prendre du bon temps, si on ne peut plus rire, prépare toi à en finir!


Il se mit à sprinter dans sa direction en lançant des scalpels. Lys n'avait aucun moyen d'en esquiver autant à part se jeter au sol, mais il fallait alors se relever avant que le médecin soit sur elle...Elle n'aurait pas le temps...

Hebi hebi no mi, modèle sssserpent à sssssonette!

Elle tomba vers l'avant esquivant de justesse les scalpels, le médecin surpris par ce changement soudain ne put s'arreter.

Hebi cleave!

Elle envoya son corps de serpent en plein dans la poitrine du médecin qui le fit voler un peu plus loin. Grâce à cette forme, elle savait que sa puissance était accrue et elle espérait avoir au moins brisé une ou deux cotes à son adversaire, mais celui ci se releva sans trop de difficulté, juste un peu sonné par le choc.

Un fruit du démon...Désolé, je n'aime pas faire ce genre de chose.

Pourquoi désssssolé?

Sa langue était sortit de sa bouche suffisamment longtemps pour sentir une autre présence près d'elle, elle se mit à faire tourner son corps sur elle même, balayant tout ce qui se trouvait trop près d'elle avec sa queue. Un marine qui s'était glissé derrière elle vola en arrière, elle en profita pour cracher une boule de poison dans sa direction.

Le médecin en profita pour se jeter sur elle, elle eut tout juste le temps de se protéger avec sa queue en tant que bouclier avant de sentir une blessure cuisante sur celle ci. La sensation était étrange, le serpent n'avait pas spécialement mal, mais il avant sentit la douleur, mais une douleur différente qu'un coup normal.

Elle repoussa ses pensées directement pour se concentrer sur son combat. Elle abaissa sa queue comme une massue, créant un petit nuage de poussière. Elle en profita pour jeter deux autre fioles en direction du médecin. Une se perdit sur un marines imprudent et l'autre le toucha mais pas assez pour provoquer un empoisonnement.

Il jeta sa blouse de médecin au sol, celle ci fumait lentement à cause de la réaction chimique, mais lui était hors de danger pour le moment, le poison ne l'avait à priori pas touché pour le moment, mais les instruments médicaux se trouvant dans sa blouse était maintenant perdu pour lui, il ne fallait pas qu'il les touche...

Bon....Sssssi nous finissssssion?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Commandant


Messages : 20
Date d'inscription : 05/05/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
25/100  (25/100)
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Dim 10 Juil - 14:55

Le plan était simple. Comme dans tout bon film bien préparé mettant en scène une série de héros qui doivent combattre des méchants prédéfinis, ici bin... ce fut la même chose en fait. Tous ceux à qui nous devions botter les fesses nous faisaient face, et le captain' nous assignait nos tâches comme si on était spécialement faits pour se battre contre eux, et remporter bien entendu. Bon euh, moi j'devais me battre contre un mec, un commandant apparemment, mais il avait visiblement l'air ramolli du cerveau. Un peu paumé, l'air groggy, il cherchait quelque chose dans tout l'bordel qui se déroulait. Bon c'est vrai... j'étais pas mieux, j'étais pire. Comme à mon habitude j'étais ridiculement tombée par terre, et de là où j'étais je regardais tout ce qu'il se passait, et c'est vrai que le monde change quand on le regarde de plus bas. Bon, bah il était temps de me relever et de faire face à mon adversaire. Comme il avait vraiment l'air perdu, je bénéficiais donc d'un effet de surprise, que je croyais. Sortant mes sabres de leurs fourreaux, je fondais sur l'ennemi prête à l'tailler en quatre. Mais à deux centimètres de ma cible, quelque chose fit déraper mes sabres dans un bruit métallique et me repoussa violemment par terre. D'instinct, j'esquivais une lame qui passa juste à coté de mon visage, et parais une seconde qui faillit s'enfoncer dans mon flanc droit. Deux sabres... non, quatre. Deux autres faillirent me planter. Je fis une roulade arrière pour pouvoir me redresser et faire face à mon opposant. Il manipulait ce qui ressemblait à deux lances, mais qui n'en étaient pas. Deux sabres droits collés par le pommeau formaient cette étrange arme. L'homme avait toujours le visage caché par une écharpe blanche autour de son cou, seuls ses petits yeux perçants étaient visibles, et ses cheveux recouverts par sa casquette de la Marine.

Cette fois ce fut lui qui attaque, en tentant une estoque au niveau de mon ventre. Je fis dériver sa lame avec un biais, et lui envoyais un coup de pommeau dans le crâne. Ce coup me permit de l'sonner, et de lui faire une entaille au niveau du bras gauche. Je connaissais bien l'anatomie humaine, et savais que certains endroits sont nécessaires au contrôle d'un membre. Ma blessure ne devait pas être d'une grande douleur, mais au moins l'ennemi ne pouvait plus utiliser son bras gauche. Il me repoussa violemment vers le mur contre lequel je me cognas le crâne. Il sépara sa double-lame et me tint fermement contre le mur, me prenant par le cou. Je fis passer mes deux jambes autour de son cou et d'un coup sec le fis chuter à terre. Haletante, je reprenais ma respiration en attendant qu'il se relève. Nous nous fîmes à nouveau face, et courûmes tous les deux l'un vers l'autre. Ce que je craignais arriva : il était largement meilleur au contrôle d'un seul sabre. Il m'envoyait des coups si rapide qu'il était vraiment difficile pour moi de les parer ou les esquiver. Bientôt des entailles se créèrent sur ma joue, mon épaule, ma cuisse, ne pouvant éviter tous les coups porter. Il m’assenât alors un puissant coup de pommeau dans la joue, m'envoyant rejoindre la terre où le choc fut si violent que mon corps fut incapable de me répondre pendant plusieurs seconde. Il fallait que je libère la démone.

Je réussis à tendre mes bras, à me mettre à quatre pâtes péniblement, puis me rehausser en posant mes mains sur mes cuisses. Réajustant mon décolleté, je lançais un regard différent à l'opposant. Celui-ci hoqueta, mais ne fut pas choqué pour autant. Requinquée, je déployais une puissance magnanime sous forme d'aura. Un soldat qui passa en courant s'effondra d'un seul coup, sans demander son reste, sans aucune raison. Je fondais désormais sur l'ennemi et l'attaquais. Chaque coup me semblait adapté, et à chaque fois je visais un endroit vital. L'homme fronça les yeux, il avait du mal à faire face au démon devant lui. Ce fut à ce moment, là, que je vis son talon d’Achille. Un seul endroit qu'il ne protégeait jamais, mais qui nécessitait un sacrifice pour être attaqué. C'était le tout pour le tout. Je concentrais ma dernière attaque sur ce point faible et sentis une douleur brûlante s'enfoncer dans mon épaule. Appuyant fortement sur mon sabre, je fis chuter l'homme en arrière et nous nous retrouvâmes l'un sur l'autre. Je venais d'enfoncer ma lame à deux doigts de son cœur, il me suffisait juste de la tourner pour le lui percer. Contre toute attente il se mit à parler :
- ...l'Ascète Dynaste... Ainsi il reste... des descendants... Jeu-jeune fille, tu as... un pou-pouvoir... colossal. Tu... tu as un Asura... en toi... Si... tu veux sa... savoir d'où te vient.... ce démon... va... chercher dans le temple maudit... enfoncé dans Red Line... en passant par... la Mer de Sable. Je te prie... d'en finir avec moi... abrège les dou-douleurs... d'un pauvre homme qui... s'est battu pour sa vie... Mer-ci.
- Ah... Merci pour ces précieuses informations... Ainsi soit-il. Dis-je en entaillant le coeur de l'homme d'un seul coup.
Un flot de sang jaillit de sa bouche, il était mort. Il venait de me donner de précieuses informations sur ce que je recherchais. Son sabre était toujours enfoncé dans mon épaule. Me relevant, je l'empoignis fébrilement et le sortais d'un seul coup. Du sang jaillit de la blessure, et je tombais à la renverse, sur le dos. Là je m'endormis, alors que le combat faisait rage autour de moi. Dans ma tête, je voyais un endroit que je n'avais jamais vu. Un temple gigantesque, au milieu des montagnes. Ces montagnes bordées par des terres riches et fertiles ou les paysans moissonnaient et où la vie prospérait. Puis un cataclysme survint, et le peuple s’éteignit d'un seul coup, se transformant en sable. Créant la Mer de Sable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Messages : 30
Date d'inscription : 18/06/2011


Feuille de Personnage
Niveau:
23/100  (23/100)
Expérience:
265/1000  (265/1000)
Equipage: Red Scarves

MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   Lun 11 Juil - 9:01

Mon idée venait d'échouer. Les marines n'eurent pas un frisson, rien. Mon futur capitaine fit mieux que moi. Au lieu de faire encore plus de bruit que moi, il décida d'enflammer un cocktail Molotov pour le balancer sur le bâtiment. C'était un vrai cinglé, ce gars. Mais il avait dû style, et de la classe, tout comme moi en faites. La bataille allait commencer. Les flammes commençaient à dévorer le bâtiment sans s'arrêter. J'avais du mal à digérer le fait que nous allions nous attaquer un bâtiment de la marine. Mais c'était un bon moyen d'avoir une prime mais c'était peut-être, un peu trop tôt pour moi. C'était peut-être le moment de se casser. Mais mon côté pirate prit le dessus. Non. Il fallait se battre. Avoir une prime grâce à la sueur, le sang de nos poings. Sortant de mon petit délire, je me mis à soulever mes lunettes, juste pour voir ce spectacle comme un gamin émerveillé. Les marines devaient être pris de panique. Nos adversaires sortirent en courant pour certains. Ils devaient surement être plus nombreux que nous.

Par contre, quand il s'agissait de se battre, nous étions surement meilleurs qu'eux. Soki nous donna chacun une tâche. Comme par hasard, il devait s'occuper du Colonel, qui devait surement être le gars le plus balèze de la base. La rousse eut la chance de s'occuper du commandant, la cible que j'espérais avoir. Un homme, comme moi, était plus compétent qu'elle en manière de combat. Mais bon, j'avais eu le lieutenant en guise de repas. Chapeau-man ? Notre put*** de capitaine venait de m'appeler ainsi. J'hésitais à exploser de colère. Serrant mes flingues, j'essayais de me concentrer. La bataille commença enfin. Ma cible était le deuxième lieutenant. Il avait en main, un canon portatif et une épée à la ceinture. Lorsqu'il me vit, je lui adressais un petit coucou pour attirer son attention. Il répondit à ma provocation en envoyant un boulet dans ma direction. Je n'eus qu'à éviter le projectile qui explosa derrière moi. Je me croyais dans un film. L'explosion derrière moi, une clope dans la bouche. Sortant l'un de mes flingues, je tirais tout en avançant vers ma cible.

Le lieutenant eut l'intelligence de se protéger avec son canon. C'était le moment de courir. Dommage, il m'avait vu venir. Malheureusement pour lui, il ne parvenait pas à me viser, vu que je sautillais de gauche à droite pour le déstabiliser. Encore un boulet perdu. Il n'aurait jamais le temps de recharger son arme. Profitant de sa distraction, j'éjectai mes lames de mes manches. Juste un dernier bond et bye bye. Je me retrouvais en environ un mètre de lui. Glissant sur le sol, j'avais tenté de le prendre par derrière. Une épée surgit de nulle part, face à moi. Mon adversaire avait prit appui sur son canon pour pouvoir se retourner sans tomber, et ainsi m'infliger un coup d'épée. La lame de son arme toucha la partie droite de mon visage ou plutôt mon masque. Si je ne m'étais pas arrêté à temps, j'aurais été borgne à vie. Ramassant mon masque, il n'entendit pas pour m'envoyer un coup en pleine figure. Quel conn*** ! Il allait morfler pour avoir abîmé mon si beau visage. Pour cela, j'envoyais à corps perdu, mes lames secrètes pour pouvoir le transpercer.

"On va voir si tu parviens à éviter tous ses coups !"

"Ne me sous-estime pas. Si tu arrêtes de te battre tout de suite, je ferai en sorte que tu es une bonne petite cellule pour toi."

Peu de personnes parvenaient à bloquer mes coups. C'est vrai, comment bloquer la pointe d'une lame. Bref, j'enchaînais les coups sans m'arrêter. Mon adversaire fut débordé. Au bout de quelques coups, il avait compris ma manière de combattre. Mon seul défaut était que je n'avais aucun moyen de me défendre ou de parer les coups. Il attendit le dernier coup pour contre-attaquer en une fraction de seconde. Mon épaule en subit les conséquences. La douleur traversait la partie blessée. Reculant rapidement pour échapper à une nouvelle attaque, je touchais ma blessure. Rien de très grave, il n'avait pas réussi à planter son sabre trop profondément. Le lieutenant ne me laissa pas de temps pour me frapper d'un coup de poing. Le poing me sonna pendant un court moment mais je parvenais à reprendre mes esprits. Ma vue troublée, je pris mon pistolet pour tirer face à moi. Je ratais chacun de mes tirs avant que ma vue ne revienne. J'étais désormais plus sérieux. Jetant ma cigarette par terre, il était temps d'en finir avec cet affrontement débile. Rengainant mes lames, je pris mes pistolets. J'étais beaucoup plus compétent lorsqu'il s'agissait de tirer avec des armes à feu.

Restant en place, je fis signe à mon adversaire de s'approcher. Bêtement, il crut qu'il avait une chance de me battre avec son épée. Lorsqu'il fut assez proche de moi, je n'eus aucun scrupule à lui tirer en plein dans la main. Son épée virevolta au-dessus de lui avant de se planter à quelques mètres. Il baissa sa garde ce qui me permit de lui infliger un bon coup au menton. Son corps se souleva au-dessus du sol. Sautant assez haut pour l'attraper avec mes jambes, je lui infligeais plusieurs coups avec mon flingue pour bien le sonner. Avant que son corps ne touche le sol, j'enfonçai mes deux pistolets dans ses joues avant de tirer deux balles dans son crâne. C'était la première fois que j'essayais cette attaque sur un être humain plutôt qu'un pantin. Les balles traversèrent son crâne et son corps s'immobilisa sur le sol. Nouvelle destination, la base. Soki m'avait demandé de libérer les prisonniers. Les flammes avaient été éteintes pendant un bon petit moment. Une fumée noire montait jusqu'au ciel. Un trou énorme s'était formé sur la façade. Déjà dans la base, quelques Premières Classes détalèrent dès mon arrivée. Les couloirs étaient vides. Non, je m'étais trompé. Quelques marines osaient quand même me tenir tête. Je me mis à rigoler, juste pour les intimider.

"Euh...Nous sommes peut-être que des premières classes...M-mais nous n'avons pas peur de v-vous monsieur !"

L'effet marcha. Ils étaient tous pétrifiés. Pour reprendre confiance en eux, ils n'eurent que l'idée de montrer leur courage. Pathétique. Cinq adversaires ne m'effrayaient pas le moins du monde. Ils foncèrent droit sur moi. Éjectant une nouvelle fois mes lames, je fracassais la tête du premier venu contre le mur. Le deuxième se fit exploser les bijoux de famille par un bon coup. Les trois autres eurent l'heureuse idée de me bloquer en m'entourant. Ils m'attaquèrent en même temps avec leur sabre. Ceux qui étaient face à face se prirent leur coup. Plus qu'un. Le dernier fut terrifié. Il déposa son arme au sol, comme s'il levait le drapeau blanc. Aucune pitié. Après tout, il avait un pirate face à lui. Un cadavre sur cinq. Les prisonniers ne furent pas très loin. Lorsqu'ils me virent, ils m'appelèrent directement, m'implorant la liberté. J'acceptai leur offre mais en échange d'une seule chose. Qu'il fasse parler de l'équipage des Red Scarves et de ses membres à travers toute la ville, ainsi que de créer une émeute. Comme je m'y attendais, ils acceptèrent mon offre sans réfléchir. Prenant les clés, j'ouvris les barreaux. Mes camarades n'allaient pas tarder à avoir de nouveaux compagnons de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rixe ou chance? Le début du voyage   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rixe ou chance? Le début du voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Blues - Les Quatre Océans :: South Blue :: Briss Kingdom-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit